Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

 

AnglaisAnglaisespañolItalianodeutschPortuguês Côté Denne Oversæt til danskOversatt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska

 

Il est tres ... Exactement

 

 

 

             

 

 

Quel. Temps fait-il   

Aujourd'hui

        "Chez  Papy" 

 

                                        

Meteo Libourne

 

041 meteo . 

 

       

A L'affiche..

 

La culture Ne s'hérite pa, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

           

    La

Sélection musicale

Du jour   

 

 

Actu du jour...

​​

Couleurs de saisons

    Côté nature

 

P2106744.cmpb

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Articles Récents

  • Hi-tech.......La nouvelle invention de Sony
    Ce projecteur transforme n'importe quelle table en écran tactile TEST - La nouvelle invention de Sony, le Xperia Touch, nous rapproche encore plus de l'univers de Minority Report. Non, il ne s'agit pas d'un nouveau grille-pain… Sous son allure de petit...
  • Porteurs de " lunettes" ce billet est pour vous..........
    Les 6 astuces que vous devriez connaître ! Tout le monde affronte son lot de problèmes au quotidien. C’est la loi de la vie et personne ne peut y échapper… A moins bien sûr d’adopter les bonnes astuces ! Dans ce billet, nous allons vous partager quelques...
  • La blagounette..........
    Bonne fin de soirée.........
  • L'enquête...........
    Les jeunes consomment quatre fois moins de fruits et légumes que leurs grands-parents Aujourd’hui, les plus jeunes consomment pratiquement quatre fois moins de végétaux que leurs grands-parents. D’une manière plus générale, la recommandation concernant...
  • Une question de " Flair " ?
    Le corps humain est doté de deux narines, mais savez-vous pourquoi ? Voici sûrement une question que nous ne nous posons pas souvent à titre personnel. Tout comme l’ouïe et la vue, l’organe externe de l’odorat marche par deux et cela n’est pas un hasard....
  • La blagounette du soir...........
    Un Corse se plaint :- C'est épouvantable ! Avec mon chef, il m'est impossible de dormir au bureau.- Pourquoi ? Il te réveille ?- Non, il ronfle.
  • Attention au wifi "gratuit"
    "Sans le savoir, 22 000 personnes ont accepté de nettoyer les toilettes publiques en acceptant les conditions d’utilisation d’un Wi-Fi" Pour sensibiliser les utilisateurs d’internet aux conditions d’utilisations des différents services disponibles, une...
  • Prendre l'air.....................par les pieds
    Voici la raison pour laquelle vous sortez un pied hors de la couverture en dormant ! Invariablement… Qu’il fasse chaud ou froid, vous ne pouvez pas vous en empêcher ! Il vous arrive très certainement de vous réveiller au milieu de la nuit, pour vous apercevoir...

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 06:56
Douceur d'hiver.............

« Noël, c'est un sapin illuminé dans les chaumières qui réchauffe le cœur des enfants en plein hiver. »

Douceur d'hiver.............

On voit tout le temps, en automne,
Quelque chose qui vous étonne,
C'est une branche, tout à coup,
Qui s'effeuille dans votre cou.

C'est un petit arbre tout rouge,
Un, d'une autre couleur encor,
Et puis, partout, ces feuilles d'or
Qui tombent sans que rien ne bouge.

Nous aimons bien cette saison,
Mais la nuit si tôt va descendre !
Retournons vite à la maison
Rôtir nos marrons dans la cendre.

Lucie DELARUE-MARDRUS (1874-1945)

« Fête Noël avec tes vieux, et Pâques où tu veux. »

Douceur d'hiver.............
Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 06:48
Vieil homme grincheux

Lorsque ce vieil homme est décédé dans l'aile gériatrique d'une maison de retraite d'une petite ville australienne, tout le monde a cru qu'il ne laissait rien de valeur derrière lui.
Mais lorsque les infirmières ont fait la liste de ses maigres possessions, elles ont découvert ce poème. Sa nature et sa qualité étaient telles que le personnel de la maison de retraite en a fait des photocopies, et qu'il a été distribué à tous les employés de l'hospice.

Une infirmière a même emmené une copie du poème à Melbourne. Depuis, l'unique titre de gloire du vieil homme a été publié dans les éditions de Noël de nombreux magazines australiens, ainsi que dans des magazines traitant de la santé mentale. Ce poème simple mais éloquent a même été transformé en diaporama.

Et ce vieil homme, qui n'avait rien de plus à offrir au monde, est désormais l'auteur de ce poème "anonyme" qui connaît un grand succès sur le web.

Vieil homme grincheux.

Que voyez-vous, infirmières ? . . .. . . Que voyez-vous ?
À quoi pensez-vous.. . Lorsque vous me regardez ?
À un vieil homme grincheux, . . . . . . Pas très sage, 
aux habitudes hésitantes .. . . . . . . .. Et au regard perdu dans le lointain ?
Qui bave en mangeant .. . ... . . et ne répond jamais aux questions.
Qui, lorsque vous criez. . "J'aimerais que vous fassiez un effort !"
Semble ne pas réagir du tout . . . à toutes ces choses que vous faites.
Un homme qui perd . . .... toujours une chaussette ou une chaussure ?
Qui, en résistant parfois . . . ... vous laisse faire ce que vous voulez, 
pour le nourrir et le baigner . . . . et pour remplir ces longues journées ?
Est-ce que c'est à cela que vous pensez ? Est-ce que c'est ce que vous voyez ?
Alors ouvrez les yeux, infirmières. Car vous ne me voyez pas.
Je vais vous dire qui je suis . . . . .. Alors que je suis assis ici,
alors que je vous obéis, .. . . . Alors que je mange ce que vous me donnez.
Je suis un enfant de dix ans. . J'ai un père, une mère, 
des frères et des sœurs .. . . .. . Qui tous s'aiment beaucoup.
Je suis un garçon de 16 ans . . . .. vif et motivé,
qui n'a qu'un espoir : rencontrer . . .. . . au plus vite celle qu'il aimera.
Je suis un futur marié de vingt ans . . . ..Au cœur palpitant.
Je peine à me souvenir des vœux.. .. .que j'ai promis d'honorer.
Maintenant âgé de 25 ans . . . . . j’ai désormais des enfants.
Qui ont besoin de mes conseils . . . et d'un foyer heureux et sûr.
À 30 ans, .. . . . . mes enfants grandissent vite, 
unis comme les doigts d'une main . . .. Par des liens qui devraient être durables.
À 40 ans, mes jeunes fils.. .sont devenus grands et sont partis, 
mais ma femme est toujours à mes côtés. . Pour voir que je ne leur en veux pas.
À 50 ans, à nouveau, ... des bébés jouent autour de moi, 
À nouveau, il y a des enfants à la maison . . . . Ma bien-aimée et moi.
Le pire n'est plus à venir, il est déjà là . . . . Ma femme n'est plus.
Je me tourne vers le futur ... . . . . Je tremble de peur.
Car tous mes enfants ont désormais leurs .. . . propres petits.
Et je pense au temps qui passe . . . et à tout l'amour que j'ai reçu.
Je suis désormais un vieillard . . . . . . .. Et la nature est particulièrement cruelle.
La vieillesse est une mauvaise blague . . . . . . . qui nous fait paraître stupides.
Le corps s’écroule.. .. . La grâce et la vigueur disparaissent.
Il ne reste plus qu'une pierre . . . là où autrefois j'avais un cœur.
Mais au fond de cette vieille carcasse. il reste un jeune homme, tapi dans l'ombre, 
et de temps en temps . . . . . mon cœur épuisé s'emballe
lorsque je me souviens de tous les moments joyeux . . . . .. . Je me souviens aussi des moments douloureux.
Et j'aime et je vis . . . . . . . de nouveau ma vie.
Je repense à toutes ces années, bien trop peu nombreuses . . .. Bien trop vite parties.
Et j'accepte ce triste état de fait . . . Rien ne dure éternellement.
Ouvrez donc les yeux .. . . . .. . . Ouvrez les yeux, et regardez bien.
Je ne suis pas un vieil homme grincheux.
Regardez de plus près . . . . et admirez.. .. . .. .... . MOI !!

Souvenez-vous de ce poème lorsque vous croiserez une personne âgée que vous aurez envie d'ignorer, sans faire l'effort de chercher l'âme d'enfant qui vit en son sein. Car un jour, nous aurons tous cet âge avancé !
Les choses les plus belles et désirables de ce monde ne sont ni visibles ni tangibles. Elles doivent être ressenties avec le cœur !

(Texte original de Phyllis McCormack, traduit par Bridoz.com)

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 06:43

 

 

Poème..........

 

 

Il était une fois une dame blanche

dame-blanche.png

 

Chouette se dit la « Dame Blanche »

Que voilà un grenier bien accueillant !

Et par une nuit claire, elle y entra.

Vieilles poutres, laine de verre,

Pour une future couvée qu’elle joie !

Et de ce chef elle y nicha.

Bientôt l’effraie fit ses petits

 

Et la becquée de leur mère attendirent.

Mulots, une souris par-ci, par-là

Plus besoin de chat dans ce grenier sympa !

Par un beau jour d’été, « Niki » aussi passa

Par le fond du bourg elle fut séduite

Maisons sans âge, à colombage et pans de bois

Vieilles pierres et jolis toits

Et se découpant dans le ciel bleu ; une tour

S’engageant dans cette rue, une place apparut

Et tel un conte de fée, le château était là,

Château d’antan, imposant et majestueux,

Un peu plus loin, une halle fleurie,

Et s’adossant de tout son poids

Une église romane montait la garde

Que le bon dieu avait bien de la chance d’être là !

Tournant sur elle-même, telle une fillette sortant d’un rêve.

Niki découvrit, se retournant, un bistrot et son enseigne,

Un vieux puits et son auberge, et plus loin,

Tandis qu’elle cheminait sur la terre battue,

Un vieux pont lui tendit les bras.

En dos d’âne, datant du moyen âge,

 Qu’elle jolie vision ; rêvait-elle ? Non !

Le pont «était bien là avec ses galets ronds.

Se penchant au-dessus de l’eau,

La Côle, sous le ciel bleu coulait.

Calme et sereine pour le moment !

Mais ne vous fiez pas à l’eau qui dort !

Car dame Côle de temps en temps déborde !

Le cloître, caché dans sa verdure,

Voisinait avec de vieilles maisons d’antan,

Toutes plus jolies les unes que les autres.

Typiques et périgourdines, restaurées ou moussues,

Petits sentiers pavés, où les chats sont tranquilles,

Non, Niki ne rêvait pas, Ce village moyenâgeux était bien là.

Mais ce village ne dort pas,

Il est bien vivant avec tous ces artisans.

Niki quant à elle,

Dans sa belle maison restaurée,

Peint pour son plaisir,

 Et pour tous ceux qui voudront bien l’apprécier.

L’art y est roi et la peinture en sera reine.

Elle y recevra d’autres peintres aussi dans sa galerie.

Amis de tous pays venez à St Jean,

Promenez-vous, détendus et heureux,

Prenez des photos, faites les fous

Vous les amoureux,

Vous et tous ceux qui aimes la vie !

Visitez notre village fleuri.

Tandis que j’écris en noctambule ces quelques lignes,

Mon effraie aux yeux ronds, chante et ronfle dans le grenier.

Elle est là la copine, je l’aime et l’ai adoptée.

C’est donc pour cela que ma galerie s’appelle..

La Dame Blanche.

 

 

Niki…

 

LA DAME BLANCHE Artisanat d'Art - Produits Régionaux
Tel.05 53 62 38 88

 

ST jean de côle 24800

St jean de Côle.24800 St jean de Côle.24800

Le billet du Dimanche...."Balade"

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 04:41

 

 

12422423-feu-de-la-combustion-de-bougies-de-cire.jpg      

 

 

 

Tatie............  

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 06:10

 

 

pomme de terre  Toutes les qualités de la pomme de terre...

 

 

 

 

 

Pour vous convaincre de ses qualités de ce légume,

je ne peux mieux faire que la comparer

à une femme !

 


  J’ai toujours été frappé par l’utilisation fréquente de noms féminins

pour en désigner les variétés, comme les Charlottes, les Mona Lisa ou les belles de

Fontenay, idem pour les modes de cuisson.

 

pomme de terre


Mesdames et chères amies, vous n’êtes pas des pommes de terre, et cependant…

Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,

Sans pelure ou drapées de Mousseline.

Vous restez toujours Duchesse ou Dauphines !

Parfois atteintes de Vapeur, mais rarement soufflées,

Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !

Vous êtes délicieuse à croquer, tant que vous n’avez pas germé !

Vous êtes délicieuses à croquer, surtout dorées.

Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !

Quand de vos maris, j’épluche la conduite,

Je découvre qu’avec vous, ils ont la frite.

Ils sortent sans pelure, même s’ils pèlent de froid

Pour eux, même si vous n’êtes plus des primeurs,

Vous demeurez d’éternelles nouvelles !

Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,

Friper la peau et meurtrir la chair :

Car, comme les pommes de terre,

Ils ont des yeux, une peau et une chair !

Sans vous, ils sont dans la purée,

Sans vous, ils en ont gros sur la patate,

Alors que de la société, ils sont le gratin !

Pomme de terre, je vous aime.

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 10:51

 

 

plume-.SF.B.1.7.12.png  Poème…


 

 

   J’ai pensé qu’en ce lundi 17 décembre ce petit poème pourrait  apporter un

peu de soutient à ceux qui le lirons , même si quelquefois les aléas de la vie

quotidienne ne le permette pas..

Papy…

 

 


Un sourire

 

 

 

 

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup.

Il enrichit ceux qui le reçoivent.

Sans appauvrir ceux qui le donnent.

Il dure un instant.

Mais son souvenir est parfois éternel.

Personne n’est assez riche pour s’en passer.

Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter.

Il crée le bonheur au foyer.

Il est le signe sensible de l’amitié.

Un sourire donne du repos à l’être fatigué.

Rend du courage aux plus découragés.

Il ne peut ni s’acheter, ni se prêter, ni se voler.

Car c’est une chose qui n’a pas de valeur.

Qu’à partir du moment où il se donne.

Et si quelquefois vous rencontrez une personne.

Qui ne sais plus avoir le sourire.

Soyez généreux, donnez-lui le vôtre.

Car nul n’a autant besoin d’un sourire.

 

allez.6.PNG

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 18:13

 

 

  les vieux reflechisent  Réflexion du jour….

 

Vieux ou âgés ?

 

 Comment se fait-il qu'avec la retraite certains deviennent

 Simplement " âgés " alors que d'autres deviennent " vieux " ?

 

C'est parce qu'être âgé c'est différent

Qu’être vieux.


- Alors que l'âgé pratique le sport, la découverte, les voyages,

Le vieux se repose.

 

- Alors que l'âgé a de l'amour à donner,

 Le vieux accumule les jalousies et les rancœurs.

 

 - Alors que l'âgé fait des plans pour son futur,

 Le vieux n'a que la nostalgie du passé.

 

 - Alors que l'agenda de l'âgé comprends surtout des lendemains,

 Le calendrier du vieux ne contient que des " hier "

 

 - Alors que l'âgé apprécie les jours à venir,

 Le vieux souffre du peu de jours qui lui restent.

 

 - Alors que l'âgé fait des rêves en dormant,

Le vieux fait des Cauchemars.

 

Il n'est pas question pour moi, pour nous d'être vieux.

 Nous pouvons être âgés peut-être,

 Mais nous ne voulons pas être vieux,

 Car nous avons tant d'amour à donner,

 Tant de projets à réaliser, tant de choses à faire

 Que nous n'avons ni le droit ni le désir d'être vieux.

 

Voilà le souhait de Papy-Bougnat à toutes & tous les vieux âgés Pour ces prochaines années! ! 

 C'est chiant les vieux v.2012 c2

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 07:13

 

papy-mamy.jpg

 

 

La Définition d'un GRAND PARENT

 

." Il y en a qui vont se reconnaître.... On en apprend de belles...." !

Vraiment

Trop mignon

 

Définition d'un GRAND PARENT?

 (d'après les enfants d'une classe d'enfants

De 8 ans):

 

Les grands-parents, c'est une dame et un type qui

N’ont pas d'enfants eux-mêmes. Mais ils aiment

Beaucoup les enfants des autres.

 

Un grand père c'est un bonhomme, & une grand

Mère c'est une dame!

 

Les Grand parents ne font rien d'autre que nous

Attendre lorsque nous venons les voir.

 

Ils sont tellement vieux qu'ils ne peuvent pas courir ou

Jouer à des jeux ou on se pousse un peu. Mais c'est

Drôlement bien lorsqu'ils nous conduisent à des boutiques

De bonbons.

 

Quand on va se promener avec eux ils ralentissent

Toujours pour nous montrer des feuilles mortes ou des

Chenilles.

 


 

Ils nous montrent des fleurs, nous parlent de leurs

Couleurs et nous demandent de ne pas marcher sur des

Choses qui craquent, mais ils ne disent pas, "Dépêche-

Toi.''

 

Habituellement les grand mères sont grosses mais ça ne les

N’empêche pas de nouer nos lacets de chaussures.

 

Ils portent des lunettes et des sous-vêtements très

Bizarres.

 

Ils peuvent enlever leurs dents avec leurs gencives.

 

Les grands parents n'ont pas "à bien se conduire".

 

 

On peut leur demander des questions comme « Pourquoi

Dieu n'est pas marié? »Ou « Pourquoi les chiens courent

Après les chats ? »

 

Lorsqu'ils nous lisent des livres, ils ne sautent pas des

Lignes. Et si on leur demande de nous relire la même

Histoire, ils ne disent rien.

 

Tout le monde devrait avoir une grand’mère, surtout si

Vous n'avez pas de télévision parce que ce sont les seuls

Adultes qui aiment passer du temps avec nous.

 


 

Ils savent qu'il faut que nous ayons un petit goûter

Avant d'aller nous coucher, ils disent les prières avec

Nous et nous embrassent même si ça a mal été.

 

...Et celui-là, Age de 6 ans à qui on demandait ou

Sa grand-mère vivait. ''OH, elle vit a

L’aéroport, et quand on veut la voir, on va la

Chercher. Et lorsque la visite est finie, on la ramène a

L’aéroport.''

 

Grand-papa c'est l'homme le plus gentil de la Terre! Il

Me montre des tas de trucs, mais je ne le verrai jamais

Assez pour devenir aussi calé que lui!

 

C'est drôle parce que lorsqu'ils se penchent, on entend

Des fuites de gaz, et ils disent que c'est le chien.

 

grands-parents-2.jpg 

Que de vérités ! ! « il est vrai qu’elle sort de la bouche des enfants ………….

 

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 06:20

 

Aimer sans préjugé…

Un gérant d'une boutique clouait une pancarte au-dessus de sa porte où l'on pouvait lire  (chiots à vendre)

Les affiches ont la faculté d'attirer les enfants.

Bientôt, un petit garçon fut séduit par l'annonce, et" à quel prix rendez-vous les chiots ?"

Le propriétaire du magasin répondit: ''

Autour de 30e/50e.''

Le petit garçon chercha dans sa poche et sortit de la monnaie..." J'ai 2e,37, est-ce que je peux les regarder ?

Le propriétaire du magasin sourit et siffla.

Sa chienne, nommée Lady, courut hors du chenil vers l'allée de son magasin, suivie par cinq petits chiots. Mais un des chiots restait loin derrière...

Immédiatement, le petit garçon sélectionna le chiot boiteux resté derrière. Il demanda " de quoi souffre ce petit chien ?"

L'homme  expliqua qu'à sa naissance, le vétérinaire lui annonça que le chiot avait une malformation de la hanche qu'il boiterait pour le restant de sa vie.

Le petit garçon devint vraiment enthousiasmé et dit:

" C'est le chiot que je veux acheter "

L'homme répondit: '

'Non, vous ne voulez pas acheter ce petit chien, si vous le voulez vraiment, je vous le donne!''

Le petit garçon devint bouleversé.

Il regarda l'homme droit dans les yeux et dit:

Je ne veux pas que vous me le donniez, il vaut tout autant que les autres chiens, et je vous payerez le plein prix. En fait,

Je vous donne 2,37emaintenant et 50 centimes chaque mois jusqu'à ce que j'ai fini de le payer.''

L'homme répliqua''

Vous ne voulez pas acheter ce chiot?

Vraiment ! Il ne sera jamais capable de courir, de sauter et de jouer. "Aimez d'autres chiots.''

Alors, le petit garçon s'est penché, il a enroulé le bas de son pantalon a montré sa jambe malade, tordue, estropié, supportée par une grande tige de métal.

Il a regardé l'homme et a dit:

Bien, je ne cours pas et le petit chiot aura besoin de quelqu'un qui le comprenne!''

L'homme mordait sa lèvre inférieure maintenant. Des larmes lui piquaient les yeux... Il a souri et a dit: Fils,  je prie pour que chacun de ses petits chiots aient un propriétaire tel que toi!''

Dans la vie, peu importe qui vous êtes, si quelqu'un vous apprécie pur ce que vous êtes, vous accepte et vous aime sans condition

Un vrai ami est celui qui se rapproche quand le reste du monde s'éloigne...


Bel écrit d'un inconnu.                                            le-petit-garcon.jpg

 

Publié par papy –bougnat ; octobre.2011

 

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 06:31

 

 

 

« Confidence»                 16.mois.18.04.09 (3)       

 

Toi, mon Maître dont je partage la destinée.

Ma fidélité, n’est pas mesurée, aux commodités de ta demeure,

Ni à la pâtée que tu me réserves.

Je garde ta maison, comme la mienne, qu’elle soit de planche ou de marbre.

Je te suis ou tu veux, fais ce que tu m’ordonnes, et tout est facile et agréable,

Quand tu me montres de l’amitié.

Car, plus que le confort que tu m’assures, ou que tu peux m’offrir.

J’apprécie la caresse amicale de ta main et ton regard confiant.

Montre-moi, parfois que je compte un peu pour toi,

toi mon maître, qui est tout pour moi.

Merci.

De toi à moi…

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 23:43

 

 

J'ai appris.

j-ai-appris.jpg 

J'ai appris que l'on ne doit pas se comparer 
à ce que les autres font de mieux, mais plutôt à ce que Je peux faire de mieux.

J'ai appris que l'on peut faire des choses en un bref instant qui nous briseront le cœur pour toute la vie.

J'ai appris que l'on doit quitter ceux qu'on aime avec des mots d'amour, car ça pourrait être la dernière fois qu'on les voit.

J'ai appris qu'il faut surtout contrôler son attitude, car sinon c'est elle qui nous contrôlera.

J'ai appris que la maturité a davantage à voir avec les expériences de vie et avec ce que l'on a retiré de celles-ci, plutôt qu'avec le nombre d'anniversaires et de naissances que l'on a pu célébrer.

J'ai appris que peu importe à quel point notre cœur est brisé, le monde continue de tourner malgré toute notre peine.

J'ai appris que bien que le mot "Amour" ait plusieurs sens, il perd toutefois sa valeur quand il est mal utilisé.

J'ai appris que l'on ne peut pas faire en sorte que quelqu'un nous aime. Tout ce qu'on peut faire, c'est d'essayer d'être quelqu'un que l'on puisse aimer. Le reste appartient aux autres.

J'ai appris que ça prend des années pour établir une relation de confiance et seulement quelques secondes pour la détruire.

J'ai appris que des gens peuvent nous aimer profondément, mais sans toutefois savoir comment nous le démontrer.

J'ai appris que les personnes qui sont honnêtes avec elles-mêmes, sans égard aux conséquences, vont plus loin que les autres dans la vie.

J'en ai appris des choses, et je continue d'apprendre puisque la vie c'est de l'apprentissage et de la connaissance, et c'est à travers les épreuves traversées qu'on peut enrichir cette collection...

J'ai souffert, mais j'ai aussi appris !

Voilà cela peut être considéré comme une confession !

en tout cas je le pense

 

Papy-bougnat.

 

A mathieu............................

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 09:24

Qu'ils soient grands ou beaux:"Bonne Fête"  

 

Aujourd’hui nous célébrons la fête des Papas

 

 (Grands ou beaux).Jour d’honneur pour les pères...

Ils furent tous papa un jour, c’est sûr !!!

Papa de trois enfants, je sais, ce que cela représente, et veux dire...

Dur métier, pas facile, mais honorable et jouissif……..

Beaux, encore plus difficile !mais reste toujours honorable…………..

Le Grand père –lui, c’est la deuxième génération du père, une autre dimension, mais très jouissif……….

(Grands ou beaux), Alors :

Bonne fête à tous les papas,

DE la part de papy-bougnat…

 regard d'un père

 

Qu'ils soient grands ou beaux:"Bonne Fête"

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 00:14

Hommage a Mr Gabin......(une gueule du cinéma Francais)



Quand j’étais gosse, haut comme trois pommes,
J’parlais bien fort pour être un homme.
J’disais : "Je sais Je sais Je sais Je sais"
C’était le début, c’était l’printemps.
Et quand j’ai eu mes dix-huit ans
J’ai dit "Je sais, ça y est, cette fois je sais".

Et aujourd’hui, les jours où j’m’retourne
J’regarde la terre où j’ai quand même fait les cent pas
Et je n’sais toujours pas comment elle tourne.

Vers vingt-cinq ans j’savais tout
L’amour, les roses, la vie, les sous.
Tiens oui, l’amour j’en avais fait tout l’tour.

Mais heureusement comme les copains
J’avais pas mangé tout mon pain.
Au milieu de ma vie j'ai encore appris.

C’que j’ai appris, ça tient en trois, quatre mots :
Le jour où quelqu’un vous aime
Il fait très beau.
J’peux pas mieux dire :
Il fait très beau.

C’est encore c’qui m’étonne dans la vie
Moi qui suis à l’automne de ma vie
On oublie tant de soirs de tristesse
Mais jamais un matin de tendresse.

Toute ma jeunesse j’ai voulu dire "je sais"
Seul’ment plus j’cherchais et puis moins j’savais
Y a soixante coups qu’on sonné à l’horloge
J’suis encore à ma fenêtre, j’regarde et j’m'interroge
Maint’nant je sais, je sais qu’on n’sait jamais.

La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses
On n’sait jamais le bruit
Ni la couleur des roses
C’est tout c’que je sais
Mais ça, j’le sais.


Ce Que Je Sais
1974
Jean Gabin

Auteurs compositeurs : Philip Green - Jean-Loup Dabadie

Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 19:13

A l'orée de son existance
se préparant au grand passage
il faudra faire pénitence
et écouter la voix des sages

Sa grande générosité
qu'il a tendrement donné
altruisme inconsidéré?
Où simplement pure vanité?

Que laisse t-il à ses enfants?
Un avenir bien incertain
dans un monde décadent
où se battre est parfois si vain

Les souvenirs arrivent en vagues
apportant leurs lots de regrets
venant torturer son âme
de n'avoir pas su exister

Lentement ses yeux se ferment
sur ses belles desillusions
un sourire amer sur les lèvres
nulles réponses à ses questions

Il se replie sur sa douleur
en attendant que vienne l'heure
qui viendra enfin libérer
tant de souffrance amassée...........

-A sa mémoire-

 

 ,deces

De  Papy bougnat à tonton Jacques........


Publié par Papy-bougnat - dans Poème
commenter cet article