Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 15:23

 

Lumières dans la nuit, le fléau d’une pollution oubliée

 

Image satellite de la Terre vue de nuit © SUOMI NPP/NASA

Le soir, regardez dehors par la fenêtre : fait-il vraiment nuit noire ? Sans doute pas. En effet, plus de 80 % de la population mondiale et 99 % des Européens ne peuvent admirer qu’un ciel pollué par la lumière. Et plus du tiers de l’humanité ne voit pas la Voie lactée… La profusion d’éclairages artificiels, qui génèrent de vastes halos au-dessus des agglomérations, en est responsable. « En vingt ans, la quantité de lumière émise par l’éclairage public en France a progressé de 94 % », indique Anne-Marie Ducroux, présidente de l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (ANPCEN). Les zones urbaines ne sont pas les seules concernées : entrepôts ou plateformes logistiques illuminent le ciel en rase campagne, tandis que les autoroutes restent largement éclairées la nuit en Europe.

La lumière affecte les relations entre proie et prédateur

Les astronomes ont été les premiers à dénoncer ce phénomène qui les empêche d’observer le ciel nocturne. On parle alors de « nuisance », car la lumière n’abîme pas le ciel. En revanche, en ce qui concerne la biodiversité, pour laquelle les conséquences, prouvées scientifiquement, peuvent être irréversibles, on peut parler d’une véritable « pollution ». 65 % des invertébrés et 30 % des vertébrés sortent la nuit. La lumière les attire ou les repousse, selon un mécanisme appelé « phototactisme ». « La pollution lumineuse affecte les écosystèmes et déséquilibre les relations entre proies et prédateurs », explique Romain Sordello, expert pollution lumineuse au sein de PatriNat, une unité mixte (Office français de la biodiversité, Muséum national d’histoire naturelle et CNRS). Par exemple, moins de chauves-souris, c’est plus de moustiques. Or les populations de ces mammifères ont chuté de 38 % entre 2006 et 2016, selon l’Office français de la biodiversité. Et la lumière artificielle jouerait ici un plus grand rôle que l’artificialisation des sols. Une étude du Muséum d’histoire naturelle de 2016 a en effet mis en évidence que les chauves-souris étaient trois fois moins actives sur les sites éclairés.

Autre conséquence, nombre d’insectes attirés par la lumière meurent autour des lampadaires. Une perte pour les animaux nocturnes qui s’en nourrissent, et pour les plantes qu’ils pollinisent. Par ailleurs, des travaux suisses de 2017 ont constaté que les pollinisations nocturnes, assurées par les coléoptères ou les papillons de nuit par exemple, diminuaient de 62 % dans les zones éclairées.

Faune, flore, toute la biodiversité est touchée, y compris les êtres humains. L’éclairage artificiel nous permet de prolonger sans limite nos activités. En cinquante ans, les Français ont perdu de soixante à quatre-vingt-dix minutes de sommeil par nuit ! Ce qui se répercute sur la vigilance, l’humeur et la santé en général. Et la luminosité, même faible, qui pénètre dans nos chambres est suspectée d’agir sur notre production de mélatonine et de dérégler nos horloges biologiques.

En 2007, le sujet a quitté le cercle restreint des astronomes. L’ANPCEN a porté cet enjeu au Grenelle de l’environnement et l’a fait inscrire dans quatre lois. Depuis, une réglementation se met progressivement en place. Deux arrêtés entrés en vigueur le 1er janvier 2020 encadrent l’intensité, la composition de la lumière et l’orientation des nouveaux lampadaires. Mais quid de l’existant ? L’éclairage public, qui relève de la compétence des maires, représente de lourds investissements. « 12 000 communes pratiquent déjà l’extinction totale ou partielle de l’éclairage en milieu de nuit », détaille Anne-Marie Ducroux, présidente de l’association. La ville de Saumur (Maine-et-Loire), par exemple, économise 80 000 euros par an. De quoi justifier la mesure auprès d’habitants inquiets, car le sentiment d’insécurité augmente avec l’obscurité – malgré l’absence de hausse de la délinquance. Mais éviter le gaspillage ne doit pas être l’unique objectif, sous peine de faire de mauvais choix. En témoigne l’explosion des éclairages à LED. Bien moins énergivores, ils ont conduit, paradoxalement, à une multiplication des installations lumineuses. Par ailleurs, ces lampes sont mille fois plus lumineuses que les ampoules à incandescence et leur brillance attire davantage les insectes. Elles seraient même susceptibles d’inhiber la dormance des plantes, qui permet à celles-ci de survivre aux rigueurs de l’hiver.

Des villes et des parcs nationaux imaginent des réponses originales

Il importe donc de développer une approche globale, qui tienne compte des différents enjeux, énergétiques, écologiques, sanitaires. « Considérer l’obscurité comme une ressource à protéger », traduit Samuel Challéat, géographe et auteur de Sauver la nuit (éd. Premier Parallèle, 2019). Dans cette optique, le concept de « trame noire » fait son chemin, s’inspirant de celui de trame verte et bleue (TVB) initiée lors du Grenelle de l’environnement, qui mettait en place un réseau de corridors et de réservoirs écologiques avec des connexions terrestres et aquatiques. Plusieurs projets ont été lancés en France, dans des espaces protégés comme le parc national des Pyrénées, mais aussi des milieux urbains comme Lille, Douai, Nantes ou Amiens. À Lille (Nord), la Deûle, un cours d’eau, a été identifiée comme une voie de passage pour les chauves-souris. Elle est préservée autant que possible de la lumière artificielle et a été connectée à d’autres corridors nocturnes.

Dans la même idée, huit parcs naturels du Massif central (plus de 2 millions d’hectares en cumulé) se sont réunis en février 2020 pour amorcer ensemble une réflexion autour d’un projet de trame noire. L’objectif : favoriser le passage nocturne des espèces d’un secteur à l’autre. Parmi eux, le parc national des Cévennes, « réserve internationale de ciel étoilé », pourra jouer le rôle de territoire pilote.

La mise en place de solutions concrètes reste lente et complexe. « Nous manquons d’indicateurs précis. Quel seuil d’intensité retenir, par exemple ? Toutes les espèces n’ont pas les mêmes besoins », note Samuel Challéat, qui alerte sur le fait que la trame noire pourrait devenir « un outil technocratique de plus qui s’impose aux territoires ». « Il y a une prise de conscience des effets négatifs de la lumière, souligne-t-il. Mais il faut tenir compte des réticences, de l’aspect social de l’éclairage, qui joue un rôle dans la ville. » Et amener chacun à comprendre que l’obscurité, elle aussi, est un patrimoine à préserver.

 

 

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 08:03

A " Papidan "

Souvent remaniée, la langue française regorge de trésors insoupçonnés. Employées par nos aïeux, quelques citations méritent respect et intérêt. Grâce à un vocabulaire imagé, les portes du savoir s’ouvrent. Je vous propose de découvrir l’origine et la signification de ces expressions.

 

Aujourd'hui voyons ce que signifie............

 

 

 

 L'expression très vulgaire : "en avoir plein le cul" ?

Cette expression remonte au moyen âge ; un certain Abélard perdait la mémoire et demandait à sa femme où il rangeait ses affaires ; sa femme, exaspérée, lui répondait systématiquement : dans ton fondement. 
Du coup, Abélard, lassé de l'agressivité de sa femme, annonça qu'il en avait plein le fondement de ses blagues à deux balles et la quitta. 
le passage de fondement à cul est plus énigmatique : apparemment une réforme du français lors du 16eme siècle changea l'orthographe d'accusation en accusation : on eut alors l'habitude de dire aux petits français : c'est une accusation sans q, mais comme elles étaient aussi souvent sans fondement.... enfin bon, tout ça c'est trop fort pour nous.....

Expression similaire mais plus intelligente "Ras la casquette ou Ras le bol"

L'origine de cette expression, née dans la première moitié du XXe siècle, s'appuie sur le sens donné au XIIe siècle au terme "bol", c'est-à-dire "anus". Il s'agit d'une expression argotique, voire vulgaire.

Sa Signification: En avoir assez ou être fatigué de faire quelque chose
Son Origine: Expression française très usitée et mais reste vulgaire et obscène et pour cause: Le terme bol désigne bien un récipient mais reste attesté en argot avec le sens de "anus" ou "cul".

 

Repost0
11 octobre 2019 5 11 /10 /octobre /2019 15:59

Vidéo gag;

Dix ans après la loi Hadopi, que reste-t-il du téléchargement illégal ?

 

Un exemple d’avertissement envoyé par la Hadopi. THOMAS COEX / AFP

C'était ses 10 ans (12 juin 2009) elle publie son rapport annuel d'activité. Souhaitons donc bon anniversaire à l'Hadopi !

L'Hadopi ? Vous savez cette Haute Autorité de l'Etat créée en 2010 et censée nous empêcher d'écouter de la musique/regarder des vidéos illégalement sur le net. Une des meilleures blagues de la République.

L'inefficacité de ce machin est exemplaire, 10 ans après sa création, vous avez vu l'intégralité de Downton Abbey et suivi les aventures de Tyron, Jon et Daenerys gratos ! Selon EY, chaque mois 20% des internautes français consomment du contenu illégalement (et encore ces chiffres -- les derniers disponibles -- datent de 2017). Ils peuvent être tranquilles : en 2018, seuls 83 d'entre eux ont été condamnés par la justice après signalement de l'Hadopi. 

Mais le plus drôle n'est pas là. L'Hadopi coûte chaque année plus de 9M€ à l'Etat et malgré son inutilité, il n'est toujours pas vraiment question de la supprimer ! En 2016 on avait envisagé une fermeture à l'horizon 2022 (le temps que les mandats actuels de ses membres expirent tous !), mais finalement grâce à l'intervention de l'excellent Jean-Vincent Placé -- à l'époque Sec. d'Etat à la Réforme de l'Etat et la Simplification (juré !) -- le Sénat avait annulé cette décision. Une des meilleures blagues de la République.

 

Le manque à gagner résultant de la consommation illégale de musiques/films en France est estimé à 1Md€/an pour l'industrie audiovisuelle et 400M€/an pour l'Etat

 

 

« Être gouverné, c'est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, [...] par des êtres qui n'en ont ni le titre, ni la science, ni la vertu. »
Pierre-Joseph Proudhon

Pierre-Joseph Proudhon

Repost0
6 septembre 2019 5 06 /09 /septembre /2019 06:39

Préparez-vous ! Le «Niksen» : l’art de ne rien faire venu des Pays-Bas

va traverser la frontière !

"Et si on arrêtait de s'activer pendant quelques minutes pour se poser et ne rien faire ? C'est ce que propose le «Niksen», un art de vivre hollandais."

 

Cela s'appelle le "Niksen".
Le Niksen ?

Définition : "ne rien faire", en néerlandais. Synonimes : glander :décomprésser : ne rien foutre :
Les Hollandais ne jurent que par ça, et soyez prêts, ça arrive en France.

 Dans le tumulte de nos vies utra-connectées, difficile de s’accorder un véritable moment d’inaction. En constante quête d’efficacité, on cherche sans cesse à améliorer notre rendement, même lorsqu’il s’agit de se détendre. Lecture, expos, sorties, films, séries sont ainsi consommés à la chaîne, ne laissant que très peu de fenêtres de « vide » dans nos emplois du temps.

Ici, le Niksen propose un concept « slow life » pour reprendre possession de son temps et accorder à son cerveau un moment de répit. En somme, on pourrait le traduire par le célèbre « farniente » italien, le « chill » américain ou la « glande » à la française… L’aspect péjoratif en moins.

Cette tendance venue des Pays-Bas s’inscrit dans les courants mettant l’accent sur le bien-être, qui ont marqué ces dernières années. D’abord, il y a eu le « hygge », venu du Danemark, et qui prônait l’art du cocooning à la maison dans une atmosphère chaleureuse et réconfortante, puis le « lagom » suédois, incitant à adopter un mode de vie équilibré, une modération dans sa consommation.

Avec le Niksen, il s’agit d’apprendre à poser son téléphone ou son livre et s’accorder un temps d’oisiveté. Mais attention, interdiction de culpabiliser ! Le Niksen doit être assumé, sans quoi son effet anti-stress serait complètement anéanti. L’idée et de s’asseoir, de regarder par la fenêtre, de se balader ou d’écouter de la musique sans rien faire. Le tout est de s’assurer de n’avoir aucun but, aucun objectif caché et de laisser pleinement ses pensées divaguer.

Vous verrez, c’est un vrai booster de créativité et le meilleur des remèdes contre l’anxiété !

Dernière minute....

 

Repost0
5 juin 2019 3 05 /06 /juin /2019 06:22

L'homme qui vous a rendu

addict aux E-Mails, c'est lui 

La plupart des gens ignorent son nom.

Pourtant, Ray Tomlinson est celui qui a créé l’e-mail, dont on aurait du mal à se passer…

En 1971, Ray Tomlinson s’ennuie dans son boulot. Ingénieur à la BBN (la société d’informatique qui a inventé le langage Logo), il travaille dans une pièce sans fenêtres sur le développement d’un système d’exploitation pour ordinateurs. A ses heures perdues, Ray bidouille des ordinateurs. Il aimerait pouvoir les faire communiquer. Il programme donc des «boîtes aux lettres» qui permettront d’envoyer et de recevoir des messages d’une machine à l’autre. Pour cela, il utilise un programme qu’il a mis au point quelques mois plus tôt et qui permet d’envoyer des fichiers d’un ordinateur à un autre grâce à l’ancêtre d’Internet, le réseau Arpanet. Tomlinson a l’idée de le coupler avec un autre programme de son invention, qui permet, lui, de se laisser mutuellement des messages lorsqu’on est plusieurs utilisateurs à travailler sur un même poste. Le principe de l’e-mail était né. 

Sur son clavier, il remarque une touche qui n’a aucun intérêt pour le traitement de texte des nouvelles machines à écrire : l’arobase @. En anglais, elle se prononce «at» et sert essentiellement à écrire des prix. Exemple : 4 apples @ $1 (4 pommes pour 1 dollar). Ce symbole n’ayant pas d’autre usage, il l’utilise pour définir un destinataire. Au-delà du principe d’e-mail, il est donc aussi l’inventeur de l’adresse électronique, la première créée étant tomlinson@bbn-tenexa. C’est ainsi qu’à l’automne 1971, il envoie le premier e-mail, pour electronic mail (courrier électronique). Que disait-il ? «Quelque chose comme “QWERTYUIOP” (les lettres du clavier anglophone, NDLR). Très sincèrement, je ne m’en souviens plus parce que cela n’avait aucun intérêt », expliquera Tomlinson quelques années avant sa mort, le 5 mars 2016. Il ajoutera que, selon lui, il n’est aujourd’hui plus nécessaire d’écrire e-mail, mais simplement email. En juillet 1972, son invention sera complétée par Lawrence Roberts, un informaticien qui a, lui, l’idée d’une application qui permet de répondre aux messages, de les trier et de les transférer : la messagerie électronique.Témoin de ce pas de géant technologique, son collègue Jerry Burchel témoigna en 1998 dans le magazine «Forbes» : «Quand il m’a montré son invention, Tomlinson était un peu gêné : “Ne le dites à personne ! Ce n’est pas ce sur quoi nous sommes censés travailler.”» Finalement informée, la Darpa (les scientifiques de l’armée américaine) trouveront l’idée géniale… Et aujourd’hui, 3,2 millions d’e-mails sont envoyés chaque seconde dans le monde…

 

Repost0
19 décembre 2018 3 19 /12 /décembre /2018 09:09

 

La parité dans le monde du travail envisagée dans… 200 ans 

 

Selon un rapport du Forum économique mondial, il faudra attendre 202 années avant d'atteindre la parité dans le monde du travail.

D’après le rapport du Forum économique mondial (WEF), il faudra encore attendre 202 ans pour parvenir à la parité réelle dans le monde du travail. Cette étude porte sur 149 pays. Elle démontre que l'écart de salaires entre les hommes et les femmes est encore de près de 51%. Selon cette étude, la part des femmes dans les postes de direction s'élève à 34%. Les inégalités de salaires entre femmes et hommes se sont légèrement réduites cette année par rapport à 2017. 

Le rapport annuel sur la parité examine quatre principaux domaines : l’éducation, la santé, la politique et le monde du travail. 

La représentation des femmes en politique est en baisse, tout comme leur accès à la santé et à l'éducation. La place des femmes a reculé dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la représentation politique. Dans le monde du travail, des progrès ont néanmoins été enregistrés. 

Selon le rapport, la situation évolue selon les pays et les régions. Les pays d'Europe de l'Ouest pourraient combler l'écart hommes-femmes d'ici 61 ans. En revanche, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, cela pourrait prendre 153 ans, selon le Forum économique mondial. 

Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 06:04
juste une mise au point.............

Je ne voudrais pas aller à l’encontre du prochain mouvement qui se prépare ce samedi , mais juste éclaircir certaines idées à propos de la hausse du pétrole Savez-vous que 75 % des transports par poids lourds qui encombrent routes et autoroutes ne servent strictement à rien ? Exemple : des patates cultivées dans le Limbourg belge sont expédiées au Maroc pour être pelées et coupées. Elles repartent en Italie pour être congelées. Puis en Hongrie pour être conditionnées. Enfin elles retournent en Belgique pour être bouffée, Un’fois ! Environ 6 000 km pour rien ! Pareil pour la plupart des produits courant. J’ai lu quelque part qu’un bloudjine « voyage » environ 45,000 km… Mais lui, ce n’est pas que les camions qu’il prend, c’est aussi le bateau. Et oui, 95 % des produits que nous « con-sommon » s arrivent dans les soutes d’énormes cargos et sur les ponts de gigantesques porte-conteneurs. Beaucoup plus gros que les deux cargos qui se sont amoureusement pénétrés au large de la Corse et dont le fuel salope les plages du Var, Porquerolles, les calanques marseillaises…

Ces navires, c’est l’horreur au niveau pollution. Seulement quinze des plus grands navires du monde peuvent émettre autant de pollution que tous les 760 millions de voitures du monde ! Le carburant de soute de navire de faible teneur (ou le mazout) a jusqu’à 2 000 fois la teneur en soufre du carburant diesel utilisé dans les automobiles européennes, asiatiques et américaines. La pollution des 90 000 navires de charge mondiaux entraîne 60 000 décès par an et coûte jusqu’à 330 milliards de dollars par année dans les coûts de santé liés aux maladies pulmonaires et cardiaques ! C’est ça la « mondialisation », la « globalisation ».

La pollution par les navires reste l’une des parties les moins réglementées de notre système mondial de transport. Aujourd’hui, les entreprises maritimes ne réalisent pas moins de 450 milliards de dollars de bénéfices. Entre les mains d’une poignée de personnes, ces entreprises contrôlent notre système de consommation. De plus, chaque année, on comptabilise 122 naufrages, soit un naufrage tous les trois jours pour des navires de plus de 300 conteneurs. Tous les ans, 1,8 million de tonnes de produits toxiques contaminent nos mers, soit 5 000 tonnes par jour. C’est ce qu’on appelle les « marées blanches ». Bonjour les dégâts !

N’oublions pas les transports aériens. L’Union Européenne, pour une fois bien inspirée et pensant aux générations futures, a institué une taxe carbone pour le transport aérien, mode de transport polluant s’il en est. Lever de bouclier des Chinois ainsi que des principales compagnies aériennes. Après la grogne des compagnies aériennes et la pression exercée par la Chine, partenaire commercial important, le Parlement européen avait déjà voté une première fois l’exonération de paiement la taxe carbone sur les vols long-courriers en partance de l’UE en 2014. Puis les députés européens ont voté la prolongation de cette exonération qui ne touche pour l’instant que les vols intra-Union européenne. Cette prolongation de l’exemption aux règles du Système d’échange de quotas d’émission de l’UE (SEQE) va jusqu’en décembre 2020.

Les automobilistes paient des taxes sur les carburants. La SNCF paie des taxes sur l’électricité. Les compagnies aériennes, elles, profitent d’une niche fiscale. Pas de taxe sur le kérosène ni de TVA sur les billets internationaux ! L’aviation civile jouit d’un statut fiscal aussi exorbitant qu’incompréhensible, puisque le kérosène est le seul carburant issu du pétrole exonéré de taxes… Cette particularité remonte à l’immédiat après-guerre quand les États-Unis ont voulu donner de l’activité à leurs usines d’avions militaires en favorisant l’aviation civile et les liaisons internationales. Décidément, ces Yankees sont nuisibles à tous les niveaux.

Le transport aérien est pourtant particulièrement polluant. L’empreinte carbone d’un vol en avion est de 145 grammes de CO2 par passager contre 100 grammes environ pour le transport en voiture. C’est 40 fois plus que le transport par TGV. Paradoxalement, la pollution des vols internationaux n’est pas imputée aux États dans les accords internationaux sur le climat comme le protocole de Kyoto. L’aviation est réputée contribuer à 3 % des émissions globales des gaz à effet de serre, mais le Giec (Groupe intergouvernemental pour l’étude du climat) estime qu’en réalité sa part est deux à quatre fois plus importante.

Voilà quelques éléments qui permettent de relativiser les désagréments de la hausse du carburant à la pompe.sic............

L’avenir, si nous voulons réellement sauver la planète, c’est – entre autres impératifs comme la lutte contre la surpopulation et l’infernale course à la « croissance » - de refuser cette folie des transports inutiles. Alors, tant que les moteurs à hydrogène ne seront pas au point et largement imposés,ce n'est pas les hausses des carburants qui sauveront notre planète  . Et puis, il reste le vélo, non ?..................

 

Repost0
4 novembre 2018 7 04 /11 /novembre /2018 08:40
Le billet du dimanche................

De toi à moi...................

 

 

Un jour, un jeune homme demanda à son grand-Père :
Grand-Père, comment as-tu pu vivre avant...
- sans technologie
- sans internet
- sans ordinateur
- sans drones
- sans bitcoin
- sans téléphones portables
- sans Facebook ?

Grand-Père répondit :
" tout comme ta génération vit aujourd'hui...
- sans humanité
- sans dignité
- sans compassion
- sans honte
- sans honneur
- sans respect
- sans personnalité
- sans caractère
- sans amour
- sans modestie
Nous, aujourd'hui quand vous nous appelez "vieux", nous avons été bénis, notre vie en est la preuve....

👉A vélo nous n'avons jamais utilisé le casque.

👉 Après l'école, nous avons fait nos devoirs nous-mêmes et nous sommes toujours allés jouer dans les prés jusqu'au coucher du soleil.

👉 Nous avons joué avec de vrais amis, pas avec des amis sur internet.

👉 Si jamais nous avions soif, nous avons bu de l'eau de la fontaine, pas de l'eau en bouteille.

👉 Nous n'avons jamais été malades pour avoir utilisé le même verre que nos amis.

👉 Nous ne sommes pas devenus obèses en mangeant souvent du pain et des pâtes.

👉Nos pieds n’ont pas souffert à force de marcher pieds nus.

👉 Nous avons créé de nos mains nos jouets et joué avec eux.

👉 Nos parents n'étaient pas riches mais ils nous ont donné beaucoup d'amour.

👉 Nous n'avons jamais eu de téléphones portables, DVD, play station, Xbox, jeux vidéo, ordinateurs personnels, internet... Mais nous avons eu de vrais amis.

👉 Nous avons visité la maison de nos amis sans avoir été invités et nous avons apprécié avec eux du pain et de l'huile à goûter.

👉 Les membres adultes de la famille vivaient à proximité pour profiter du temps.

👉 Nous sommes une génération unique et plus compréhensive, car nous sommes la dernière génération qui a écouté leurs parents... et aussi la première qui a dû écouter ses enfants.

Nous sommes une édition limitée !

Bon " dimanche "

Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 07:55
Au royaume des selfies...........

Nous vivons dans une époque où les selfies tuent plus que les requins

Les selfies plus meurtriers que les attaques de requins ? C’est ce que vient de confirmer une nouvelle étude menée par une équipe de scientifiques indiens. Depuis 2012, pas moins de 259 personnes sont mortes en prenant un selfie, et l’année 2016 a été la plus meurtrière, avec 98 décès constatés.

259 MORTS PAR SELFIE EN L’ESPACE DE SIX ANS

Pour les besoins de cette étude insolite, publiée dans une revue scientifique indienne, les scientifiques ont analysé les données de la presse mondiale en utilisant différents mots-clés, parmi lesquels on retrouvait notamment « mort par selfie », « accident de selfie » et « mort et mobile ». Suite à leurs recherches, ils ont déterminé que 259 personnes étaient mortes en prenant un selfie entre octobre 2011 et novembre 2017, et que le nombre de décès annuels étaient en constante augmentation. Il apparait également que le risque de mourir à cause d’un selfie baisse drastiquement passé 30 ans.

Très majoritairement masculines et âgées en moyenne de 22 à 23 ans, les victimes résidaient pour la plupart en Inde, en Russie, aux États-Unis et au Pakistan. Les selfies n’étant jamais indiqués comme cause de décès sur les rapports officiels, les chercheurs indiens estiment que le nombre réel de morts pourrait être en réalité bien plus élevé.

LA NOYADE EST LA PREMIÈRE CAUSE DE MORT PAR SELFIE

À elle seule, l’Inde comptabilise 50 % des décès « par selfie », et les auteurs de l’étude estiment que cela est imputable au fait que la population soit très jeune et que les selfies de groupe soient particulièrement à la mode dans ce pays. Parmi les causes de décès récurrentes, on retrouve d’abord la noyade, suivie de près par les accidents de transport et les chutes. Enfin, les États-Unis s’adjugent sans grande surprise la première place en ce qui concerne le nombre de morts par selfie impliquant l’usage d’une arme.

Selon les scientifiques indiens, il convient désormais de renforcer les zones sans selfies, déjà en place dans plusieurs grandes villes du pays, dans les endroits touristiques présentant des risques évidents et bien évidemment de renforcer la prévention : « Les selfies en eux-mêmes ne sont pas dangereux, mais le comportement humain qui les accompagne l’est ».

Repost0
11 octobre 2018 4 11 /10 /octobre /2018 06:02
A vos fourneaux...............

 

Aujourd'hui poisson

En l’occurrence la recette du gravlax de saumon suédois

Ce saumon mariné est une version express du gravlax suédois. Il sera délicieux sur une tranche de pain grillé ou dans un bagel avec du fromage frais. Rapide à préparer, il ne demande qu'un peu de patience pour le déguster.

 

  • Ingrédients
  • Pour 4 personnes
  • 400g de dos de saumon très frais sans peau et désarêté
  • 4 càc de gros sel
  • 4 càc de sucre roux (cassonade)
  • 1 càs de poivre
  • 1 bouquet d'aneth
  • Préparation 15 mn
  • Demander à votre poissonnier de préparer des pavés de saumon, prélevés dans la partie la plus épaisse, de retirer la peau et les arêtes.
  • Dans un saladier, mélanger le sel, le sucre et le poivre.
  • Enrober les pavés de saumon dans cette préparation.
  • Laver, rincer et hacher grossièrement l'aneth.
  • Placer les herbes sur les pavés de saumon et enrouler dans un film alimentaire en serrant bien.
  • Poser dans un plat à bords hauts et disposer des boites de conserves ou des pots par dessus.
  • Conserver au frais au moins 12h.
  • Sortir du réfrigérateur, retirer le film alimentaire, l'aneth et gratter légèrement.
  • Détailler en tranches fines.
  • Déguster avec du citron, des lamelles de betteraves crues ou de concombre ou encore d'avocat. Accompagner d'un fromage frais type cream cheese.

  • A la place du poivre noir, vous pouvez utiliser des baies roses.
    Dans la version suédoise, la marinade est préparée avec de l'aquavit, une eau-de-vie de pommes de terre ou céréales aromatisé aux épices.

Ou plus diététique

Saumon sur salade tiède de pommes de terre et Salsa Verde

Un plat complet d'été à base de saumon aussi gourmand que diététique et tellement bon avec une salade du jardin !

 

  • Préparation : 20 minutes 
  • Ingrédients
  • Pour 4 personnes
  • 4 pavés de Saumon de 150 g
  • Huile d'olive
  • 4 branches de thym
  • 400 g de pommes de terre
  • 1 cuillère à soupe de cumin
  • Gros sel
  • 4 échalotes finement émincées
  • 1 cuillère à soupe de moutarde
  • 4 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • 100 ml de jus d'orange frais réduit de moitié
  • 100 ml de bouillon de volaille
  • Fleur de sel
  • Poivre du moulin
  • Préparation
  • Pour la Salsa Verde :

    4 cuillères à soupe de ciboulette ciselée

    4 cuillères à soupe de persil finement haché

    1 zeste d'une orange non traitée

    1 filet d'anchois finement haché

    1 cuillère à café de vinaigre balsamique

    100 ml d’huile d'olive

    Salade mesclun

    Faire cuire les pommes de terre dans l'eau bouillante et y ajouter du gros sel et du cumin.

    Les sortir de l'eau quand elles sont encore fermes, et laisser refroidir. Les couper ensuite en rondelles et réserver dans un saladier.

    Faire fondre les échalotes à la poêle dans 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Ajouter alors la moutarde de Dijon, le vinaigre balsamique, le jus d'orange réduit et le bouillon de volaille.

    Faire réchauffer doucement ce mélange, rectifier l'assaisonnement en sel et poivre, puis verser sur les pommes de terre. Couvrir le saladier d'un film alimentaire et laissez reposer au moins une heure.

    Mélanger tous les ingrédients de la Salsa Verde.

    Faire chauffer 4 cuillères à soupe d’huile d'olive dans une poêle, ajouter les branches de thym et y faire cuire les pavés 3-4 minutes de chaque côté. Retirer du feu et assaisonner de fleur de sel.

    Servir les pavés de saumon sur un lit de pommes de terre tièdes. Garniir de salade mesclun et assaisonner de Salsa Verde.

Bon appétit

Repost0
17 juillet 2018 2 17 /07 /juillet /2018 10:59

Au lendemain du sacre des Bleus, des images mal attribuées de violences urbaines circulent sur les réseaux sociaux.

La finale de la Coupe du monde de football aura été l’occasion de voir apparaître de nombreuses rumeurs et photos manipulées qui, de fils Twitter en pages Facebook, ont été abondamment relayées. Tour d’horizon des intox ayant vu le jour sur les réseaux sociaux au lendemain de la victoire de la France.

Les « 89 morts » et les photos de Nordpresse

Le site parodique Nordpresse – équivalent belge du Gorafi français – n’a pas perdu de temps. Dès le lendemain de la victoire de la France contre la Croatie, l’article est partagé près de 15 000 fois sur les réseaux sociaux : « Bilan meurtrier à Paris : 89 morts, 13 000 voitures brûlées, 123 tués légers »,annonce le titre, accompagné d’une image d’incendie en milieu urbain. Si de nombreux utilisateurs prennent cette publication au second degré, une partie prend « l’information » au sérieux.

POURQUOI C’EST FAUX

Dans ses mentions légales, le site Nordpresse prévient que « certaines informations présentes sur ce site sont satiriques et/ou parodiques ». En l’occurrence, aucun mort n’a été à déplorer dans la capitale – et le chiffre des 13 000 voitures brûlées est totalement inventé.

Au-delà des faits mensongers présentés dans le titre, l’article est composé d’une série d’images censées illustrer les débordements consécutifs à la finale. Mais la plupart d’entre elles ont été sorties de leur contexte.

Ainsi, la première de ces trois photographies illustre des émeutes dans la capitale indonésienne, Jakarta, en 1998. La deuxième, représentant une voiture brûlée, a été prise lors des émeutes de Vancouver (Canada), en 2011. La troisième provient, quant à elle, de Grèce, et a été prise à l’occasion des émeutes de décembre 2008.

Les deux photos suivantes ont également été sorties de leur contexte. La première, représentant des CRS en tenue antiémeute, a été prise à Paris le 19 septembre 2013. La seconde est plus ancienne encore, puisqu’elle illustre les événements du 5 octobre 1988 en Algérie.

Cela n’a pas empêché des milliers d’internautes de partager l’article, tout en vitupérant pêle-mêle contre le football ou le gouvernement. « 89 morts sur Paris, ça devait être un jour magique et à cause de certains il y aura des familles en deuil toute leur vie », peut-on lire, par exemple, sur Twitter.

 

Cela étant, la nuit de dimanche 15 juillet a bel et bien été le théâtre de quelques incidents et dégradations à Paris. Trois gendarmes et un policier ont été très légèrement blessés dans la fan-zone, quelques magasins du secteur des Champs-Elysées ont été l’objet de dégradations, et un blessé grave a été à déplorer au cours d’une rixe.

Le site Nordpresse a déjà tenté de piéger des journalistes du Parisien. Plusieurs de ses articles ont par ailleurs été massivement repris au premier degré, notamment au cours de la campagne présidentielle.

Source ; https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/

Repost0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 06:20

Maux de retraités à notre président

 

 

Je voudrais vous féliciter, Il vous en a fallu du courage pour décider de ponctionner leurs soi-disant avantages à tous ces bienheureux retraités.

 

Il est vrai qu'ils sont redoutables et pour tout dire presque enragés

Avec leurs béquilles, leurs bandages, sans parler des chaises percées.

 

Il y a même un bon côté, peux s'en iront à l'abordage afin d'incendier l'Elysée

Ou de construire des barrages. Et puis ils vont bientôt crever Alors pourquoi donc s'en priver ?

 

Peut-être vous a-t-il échappé ce que fut leur enfance dorée ? La deuxième guerre mondiale avec son lot de privations de bombardements, un régal

Pour qui aime les films d'action.

 

Et ensuite ce fut l'école où l'on passa bien peu de temps pas comme certains guignols qui n'en sortent qu'à 27 ans

 

Souvent après c'était l'usine où l'on entrait à 14 ans Quarante-huit heures par semaine quinze jours de congés payés ...vraiment l'existence rêvée.

 

Votre service militaire, dites-moi où l'avez-vous fait ? Pour nous, 28 mois d'une guerre trente mille jeunes y sont tombés mais cela n'est pas votre affaire Pour le résultat qu'on connait.

 

Alors pourquoi donc se gêner Pressurons les tous ces nantis Pour pouvoir mieux distribuer Aux arrivants de ces pays Qui jamais n'auront travaillé Ni cotisé, que nenni.

 

Pour ce qui est du logement Mon Dieu que nous fûmes gâtés A six dans l'appartement d'à peine soixante mètres carrés sans aucune des commodités

Qu'on accorde généreusement même aux nouveaux arrivés.

 

Sans doute l'histoire de France n'est pas votre tasse de thé elle fût traitée en votre absence ou bien vous l'avez oubliée.

 

Pas nous....!!!  Un jour, vous vous en apercevrez

Repost0
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 07:56

HIGH-TECH 

Le SMS va-t-il bientôt disparaître ?

 

Ce système de messagerie que nous utilisons tous sur nos téléphones pourrait laisser sa place à une nouvelle technologie, le RCS. Explications

A en croire certains sites spécialisés dans les nouvelles technologies, le SMS pourrait bientôt être mis de côté au profit d'un nouveau système de messagerie instantanée, plus performant. "Oui, les SMS sont populaires, mais ils n’ont pas beaucoup évolué au fil des décennies et c’est précisément ce qui a poussé Google à travailler sur un nouveau standard plus évolué, le RCS pour Rich Communication Service", rapporte le site Fredzone.org.

Déjà développée et testée par de nombreux utilisateurs depuis le début de l'année, cette nouvelle technologie permettra d'envoyer bien plus que de simples messages textes. Il sera en effet possible d'envoyer différents types de fichiers, comme par exemple des images et des clips.

Le succès au rendez-vous ?

Les utilisateurs seront également informés si le message a été ouvert et lu et quand le contact répondra. Des fonctionnalités similaires à celles déjà présentes sur des applications telles que Messenger ou WhatsApp. "Les entreprises pourront aussi l’utiliser pour envoyer des contenus riches à leurs clients, comme une carte d’embarquement par exemple", ajoute Fredzone.org.

Rien ne dit encore si le succès sera au rendez-vous, mais l'arrivée d'une nouvelle technologie pourrait bien une fois de plus révolutionner notre utilisation des smartphones. Plus désormais qu'à patienter avant de pouvoir le tester.

​​​​​​​

Repost0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 00:09
Repost0