Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

18 avril 2020 6 18 /04 /avril /2020 06:17

L’auteur des « Mots Bleus » s’est éteint à Brest (Finistère) à l’âge de 74 ans.

Retour sur une carrière hors normes.

 

Tout était singulier chez lui. Sa vie à contre-jour, sa voix douce et cristalline et son débit si rapide qu'on ne le comprenait pas toujours, son corps drôlement fagoté, sa royale simplicité… Malgré cela, il parlait peu de sa vie privée, de sa femme Véronique, avec qui il s'est marié en 1971 et a eu une fille, Lucie. Encore moins du fils né de sa liaison avec Michèle Torr. Il a toujours réussi à se livrer tout en gardant son mystère.


Le chanteur avait été hospitalisé à Paris pour insuffisance respiratoire le 26 mars avant d'être transféré, deux semaines plus tard, à Brest.Daniel Bevilacqua, de son vrai nom, a été emporté par « un emphysème », maladie pulmonaire, a indiqué à l'AFP Véronique Bevilacqua, son épouse.

« Dandy un peu maudit » – comme il le chantait dans « Les Paradis Perdus », mais jamais vieilli, Christophe était depuis 55 ans un cas unique dans la chanson. À la fois populaire et célèbre pour ses multiples tubes – « Aline » et « Les Marionnettes » en 1965, « Les Paradis Perdus » en 1973, « Les Mots bleus » et « Senorita » en 1974, « Petite fille du soleil » en 1975, « La Dolce Vita » en 1977… Souvent des slows, jamais des bluettes. Et à la fois culte et célébré par les branchés et les stars du rock – d'Alan Vega du duo Suicide à Lou Reed – pour son attitude, sa liberté farouche, son avant-gardisme et ses chefs-d'œuvre de mélancolie et d'audace.

L’hommage de taratata en live d’hier soir (22h 50) L’émission live de France 2 célèbre le chanteur disparu la nuit dernière ce vendredi soir à 22h50 en rediffusant des extraits de ses six passages sur le plateau. Nagui se souvient de son ami.« Taratata » proposera notamment les « Mots Bleus » et les « Paradis Perdus », « Daisy » chantée en duo avec Lætitia Casta, sa reprise magique de « Perfect Day » ou encore une vibrante version de « La Dolce Vita ». France 2

Malgré le confinement, l'éloignement et le manque de temps, l'équipe de « Taratata » s'est organisée pour rendre hommage dès ce vendredi soir à Christophe, décédé la veille. A partir de 22h50, l'émission live de France 2 lui a été  entièrement consacrée pendant une heure avec des extraits de ses six passages, de 2006 à 2019, et de ses quatorze performances, en solo et duo, dont « Daisy » chantée en duo avec l'une de ses muses, Lætitia Casta, lors du dernier « Taratata » enregistré en mars juste avant le confinement.

« C'est la moindre des choses de lui rendre hommage, résume Nagui, bouleversé, au téléphone. Il y a deux personnes qui travaillent pour monter l'émission. On va écouter Christophe. Il mérite tellement qu'on dise du bien de lui, de sa fidélité, de sa générosité, de son sens de l'humour, de son génie, parce qu'il n'y a pas d'autre terme quand quelqu'un est aussi talentueux autant d'années dans des styles aussi différents. Toujours à la recherche de la perfection, du meilleur des autres. »

Partager cet article

Repost0

commentaires