Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 
 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

 

 

 

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

​​CONTACT:

 

 

 
 

 .         

18 novembre 2022 5 18 /11 /novembre /2022 11:30

 

Une question de survie !

 

8 milliards : ça ne va pas suffire !

 

Le Monde a lu l’étude publiée ce 15 novembre dans la revue Human Reproduction Update, "le travail le plus exhaustif conduit à ce jour" sur la fertilité humaine. Sa conclusion (spoiler alert) : la chute de la concentration de spermatozoïdes chez l’homme est un phénomène mondial, qui s’accélère et, aux dires mêmes des chercheurs, "pourrait menacer la survie de l’humanité". On vous résume.

De 1973 à 2018, la concentration moyenne en spermatozoïdes chez l’homme, partout dans le monde, est passée 100M/ml à 49M/ml, "un niveau déjà considéré comme subfertile". Si les causes sont mal identifiées et – sans doute -- multiples (mode de vie, pollution, perturbateurs endocriniens), il est en revanche bien établi que la tendance s’accélère : sur toute la période étudiée (1973-2018) le taux de chute est 1,16%/an, mais depuis le début du XXIe siècle, il a plus que doublé (2,64% an à présent, soit une division par 2 tous les 25 ans).

A ce rythme, on atteindrait la concentration de 15M/ml -- considérée par l’OMS comme le seuil de la stérilité -- à l’horizon 2060. Comme le résume un des responsables de l’étude : "nous avons entre les mains un problème grave"

 

Rien à craindre

Selon un économiste d’HSBC, en intégrant les baisses de fécondité qui s'avèrent plus rapides que prévu, le pic mondial de population serait atteint en 2043 et à la fin de ce siècle, il ne resterait plus que 4Mds d’individus sur la Terre.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires