Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

/ / /

 

 

Cavanna.01.jpg   Sa BIOGRAPHIE L(22/02/1923-29/01/2014)

 

François Cavanna est né le 22 février 1923 à Nogent-sur-Marne (France) d'un père Italien et d'une mère nivernaise. Enfant il dévore tout les écrits qu'il trouve et se nourrit de ces mots qu'il admire, apprend et emmagasine. Durant, la guerre, il est déporté en Allemagne dans le cadre du Service du Travail Obligatoire (STO) où il va rencontrer l'amour de sa vie, une Russe prénommée Maria qui lui fera découvrir sa culture. A la fin des hostilités, François Cavanna revient en France où il va lutter, seul (il a perdu la trace de Maria pendant la débâcle allemande) dans une France troublée. Il vit en plaçant ses dessins humoristiques dans la presse et c'est comme ça qu'il va faire la rencontre de son pote George Bernier alias Professeur Choron, avec qui il va monter le "journal bête et méchant" Hara-Kiri en 1960. Le journal satirique révolutionne la France et sera interdit deux fois à la vente en 1961 puis 1965. François Cavanna se lance au début des années soixante-dix dans un nouveau projet "Charlie-Hebdo" qui va connaitre lui aussi un succès fulgurant. François Cavanna profite de cette rampe médiatique pour sortir ses premiers livres. l'autobiographie "Les Ritals" en 1978 lui permet de toucher un public plus large qui découvre alors son talent d'auteur. En parallèle à son travail à Chalie-Hebdo, François Cavanna se lance dès lors dans l'écriture de nombreux romans et essais historiques. Pierre Desproge disait de Cavanna qu'il l'un des derniers grands écrivains vivants. Il faut le croire, car il laisse une cinquantaine d'ouvrages tous plus intéressants les uns que les autres. En 2009, François Cavanna possède toujours les droits sur le titre Charlie-Hebdo et écrivait régulièrement des chroniques dans ce magazine.

 Décédé  ce Mercredi 29 janvier à l’hôpital de Créteil (Val de Marne) à l’aube de sa 91 ième année

 

Merci Monsieur Cavanna et hommage à vous pour tous ces dessins Humoristiques, quelques fois passant pour un fort en gueule (physique ne passant pas inaperçu avec ses belles moustaches à la Gauloises, mais pour  nous tous amoureux de l’humour un surdoué ,et très grand bosseur ! et surtout un écrivain, et un vrai…

 

Du japonais 腹切り, hara-kiri qui signifie littéralement « découpage du ventre ».  

 

cavanna02.jpg

Partager cette page

Repost0