Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 08:09

 

 

  Le Billet Du Dimanche .Logo.JPG.FN2013 Une météo catastrophique


 

 

Les fruits et légumes pleurent, soupe et...vin sont à la fête

 


Meteo.jpg

 

Les températures automnales du printemps 2012 ont gelé la consommation. La mode se vend très mal. Les ventes de glaces sont gelées. La consommation d'électricité est supérieure à la normale de saison, de nombreux secteurs commerciaux souffrent d'une baisse de la consommation et les fruits et légumes ont deux à trois semaines de retard. En revanche les soupes, les légumes secs...et le vin sont à la fête.

 

“Quand cela prendra-t-il fin ?” Si cette question est sur toutes les lèvres des Français regardant le ciel ces derniers jours, elle inquiète également les professionnels. Car le mauvais temps de ces derniers jours - et ces dernières semaines... et ces derniers mois - a bien un impact sur la consommation et la production.

 

Des fruits et légumes en retard


Première conséquence : les productions de fruits et légumes accusent un retard de deux à trois semaines. Et si le soleil ne revient pas rapidement,  certaines productions pourraient par endroit être perdues. Pour le melon par exemple, le responsable de l’interprofessionnelle craint que le décalage de la récolte n’amène la grande distribution à s'approvisionner chez les pays voisins (Maroc, Espagne) à prix cassés. Les professionnels redoutent également l'apparition de maladies dans le sud-est. C'est déjà le cas de vignobles dans le Var, attaqués par les champignons.

 

Plus au nord, ce sont les cultures sous serre qui sont gravement pénalisées par le manque de lumière et de chaleur: producteur de concombres près d'Orléans, Jean-Pierre La Noué estime à "environ 30%" le déficit de sa production - et à au moins autant celui des consommateurs sur les produits de saison : asperge, fraise ou tomate...

Les commerçants font grise mine

De manière générale, 65% des 305 catégories de produits de grande consommation sont sensibles à la météo, rappelle Climpact/Metnext, spécialisé dans l'impact du climat sur l'économie. Pour le mois de mai, les produits les plus affectés par la mauvaise météo ont été les insecticides (-27,6%), les solaires (-19%) et les glaces (-17,2%), selon l'institut. Ces reculs sont d'autant plus lourds de conséquences qu'une partie des achats non effectués ne sera pas rattrapée, estiment les responsables de Climpact/Metnext.

Les commerçants s’inquiètent également de ne pas voir beaucoup de clients qui ne se pécipitent pas dans les boutiques exposant shorts, robes à fleurs et maillots de bain en vitrine. Les jardineries sont également à la peine. Chez Jardiland, ventes et fréquentation reculent d'environ 20%. "Rien que sur ce week-end de Pentecôte, c'est 10% de clients en moins", a indiqué le président du groupe, Michel Conte.

 

La météo maussade fait cependant quelques heureux : les soupes (+24,3%) et les légumes secs (+17,2%) connaissent des regains de consommation inhabituels en cette saison. De la même manière, les fromages et les cavistes enregistrent un "léger mieux", de l'ordre de +10%. Un petit verre, "c'est sans doute le seul moyen que certains ont trouvé pour oublier, en attendant que le soleil revienne", analyse le président de la Confédération des commerçants de France auprès de l’AFP.

Les soldes, c'est le 27 juin

Le petit monde de la mode a, lui aussi, les yeux rivés sur la météo. Mais un retour du soleil - il est attendu en fin de semaine, en région parisienne - ne devrait pas ramener les clients en magasin dès ce week-end. Car, les soldes d'été débuteront le mercredi 27 juin. Et, comme d'habitude, les Français devraient patienter jusqu'à cette date pour boucler leurs achats de vêtements d'été.

La consommation d’électricité “au-dessus des normales de saison”

Depuis au moins dix jours, la consommation d’électricité est supérieure de 5% à 10% à la normale de saison, a indiqué la RTE, la filiale d'EDF chargée du réseau à haute tension. Conséquences de températures inférieures de 4 à 5 degrés en dessous de ce qu’elles devraient être en temps normal.

 

En mégawatts, ce sont environ 5.000 mégawatts de puissance de plus que les normales saisonnières qui sont sollicités, "soit l'équivalent de deux fois la consommation en hiver d'une ville comme Marseille", ou encore environ quatre réacteurs nucléaires, a expliqué Jean-Paul Roubin, le directeur du dispatching national de RTE, à l’AFP. Mais cette ruée inhabituelle sur les radiateurs ne pose aucun problème au réseau électrique français, les niveaux de consommation du printemps étant bien loin des pics de l'hiver. De même pour les approvisionnements en fuel et bois ou là aussi l’on a du faire livrer…

 

disparu.JPG

 


 

Partager cet article

Repost0

commentaires