Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 08:16

 

 

    Le Billet Du Dimanche .Logo.bon

 

 

 

Les mamelles de la France sont à sec

heu… !

 

 

 

 

 

 

La France, pays des Lumières pour toujours éteintes, est aussi celui où la vache laitière est sans nul doute la plus prolifique. La bête française, qu'elle soit noire ou blanche voire exotique détient la réputation justifiée d'être une source inépuisable de lait.

De plus, et ce n'est pas la moindre de ses qualités, elle est dotée d'un très bon caractère, oui l'animal donne bien de temps en temps une petite ruade à son chef d'étable exploiteur lorsque celui-ci tire un peu trop fort sur ses pis, mais cela est sans conséquence, une petite caresse, un peu de d'avoine et tout s'arrange très vite...........

 

 

lait.jpg Comme vous le savez, le cheptel bovin de notre pays est très développé, ce qui n'empêche pas malgré son abondance le gérant de la ferme des Champs-Elysées de nommer par leur petit nom toutes ses bêtes à cornes. Le brave homme a bien entendu ses favorites, comme par exemple en ce moment la "Diesel", une espèce de qualité qui pourrait voir le prix de son fourrage augmenter, ou la "Retraité" qui est plus rustique, mais également la "Familiale" qui lui fait un veau tous les ans mais qui a besoin de son lait pour nourrir sa progéniture. L'exploitant possède même une bête de concours rare, la "Valérie", une bête remarquable par ses proportions qu'il expose souvent aux yeux du public, ses seuls défauts étant sa personnalité controversée et ses meuglements intempestifs.

Malheureusement l'exploitation est en crise, le chef d'entreprise s'est lourdement endetté dans le passé et ne sait plus comment s'en sortir, ses créanciers le harcèlent sans cesse et le pauvre ne voit plus qu'une solution pour éviter la faillite, celle d'augmenter sa production de lait pour faire son beurre.

Mais comment faire, sinon traire un peu plus ses animaux au risque de les amaigrir encore davantage. Déjà que l'herbe se raréfie dans les prés carrés de la République et que le foin commence à manquer cruellement.

Il faut dire aussi que le père François (le corrèzien ) qui dirige le domaine est un peu gauche et qu'il n'est pas aidé par son personnel très mal à droite. Comment voulez-vous sortir du fumier avec des boeufs comme "Fafa", "Mosco" et "Cahu" si imprévisibles et stériles et une "Aurélie" qui piétine ses cultures. Quant à "Jean-Marc", son contremaître, il semble toujours en retard d'une guerre au Mali. D'ailleurs il n'est pas inenvisageable que son CDD ne soit pas reconduit.

Enfin ne soyons pas trop sévère avec le père François, il débute et n'oublions pas que l'ancien gérant, qui n'a pas fait long feu, lui avait déjà bien savonné la planche. En plus le "Nico" lui a joué un tour de cochon en emmenant avec lui lorsqu'il a été démissionné, la "Carlita". C'était une vraie bête de Seine importée d'Italie mais qui a parfaitement réussi son intégration à la région parisienne, une espèce reproductrice très spéciale, un peu trop gourmande peut-être car toujours prête à brouter n'importe quoi mais aurait pu gagner un prix dans un défilé internationale réservé aux vaches aux sabots pointus.

Ainsi va la vie dans le pays où Sully aimait répéter que "Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France".

 


 Mais c'était il y a longtemps déjà !............

 

Allez !....Bon Dimanche .......

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

wpee6o3mcb 02/01/2020 04:23

N.