Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 07:49

 

 

 

   L'enquete de la semaine. sf.Hebdo...

 

 

 

La Légion d’honneur...

 


 

 D’où vient-elle et pour quoi faire ?

 

legion-d-honneur.jpg

 

 

CHAQUE ANNÉE ;

LE 1er janvier s’accompagne d’une promotion de la Légion d’honneur, publiée au Journal Officiel.

 

 

D’où vient la Légion d’honneur ?

L’Ordre national de la Légion d’honneur est créé le 29 floréal de l’an X (19 mai 1802) par Bonaparte, alors Premier consul. Il a pour vocation de récompenser « la bravoure militaire et le mérité civil ». Sa création intervient suite à l’abolition des ordres nobiliaires et sert à reconnaître « les mérites acquis par les citoyens, en dehors de toute considération sociale ou héréditaire et ce, dans tous les secteurs d'activité du pays », indique la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur sur son site Internet. Alors qu’on lui reprochait d’avoir créé pas plus qu’un hochet, Bonaparte, aurait répondu : « On appelle cela des hochets ; eh bien, c’est avec des hochets que l’on mène les hommes. » Ce qui a le mérite d'être clair.

 

Faut-il demander la Légion d’honneur pour l’avoir ?

En théorie, on ne demande pas la décoration pour soi-même. (voir le détail de la procédure sur le site de la Grande Chancellerie). Le président de la République fixe, par décret, un contingent de récipiendaires sur trois ans, soit pour les admettre (chevalier), soit pour les faire avancer dans l’ordre de la Légion d’honneur (officier, commandeur, grand officier, grand ’croix). Le nombre est ventilé entre les ministres et le président et, après arbitrage de ce dernier, les propositions sont adressées au grand chancelier de la Légion d’honneur, avec un dossier-argumentaire.

Dans la pratique, les ministres se voient soumettre divers dossiers, par leurs services, les préfets, les associations... Généralement, ils « sondent » au préalable les intéressés pour être sûrs que la décoration les intéresse et éviter ce qui s’est passé avec Jacques Tardi : un refus public.

 

Peut-on refuser la décoration ?

Rien n’oblige à l’accepter, à participer à la cérémonie, encore moins à la porter. Jacques Tardi est d’ailleurs loin d'être le premier à ne pas en vouloir : Hector Berlioz, Albert Camus, Georges Brassens, Jean-Paul Sartre, Philippe Seguin, Léo Ferré, Maupassant, Pierre Curie, Bourvil l’ont précédé, pour des raisons diverses. George Sand a même pris soin d’écrire au gouvernement pour lui signifier de ne pas proposer son nom.

 

Combien y aura-t-il de décorés ?

La promotion du 1er janvier 2013 distingue 681 personnes, et inclut les médaillés aux derniers jeux Olympiques. Chaque année compte trois promotions civiles (1er janvier, Pâques et 14 juillet) ainsi qu’une promotion militaire le 1er juillet.

Le dernier contingent a été fixé par l’ancien président de la république Nicolas Sarkozy, pour la période du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2014. Il prévoit 3463 décorations à titre civil et 1279 à titre militaire.

 

Pour quels avantages ?

Essentiellement honorifiques. Le légionnaire doit lui-même acheter sa décoration (172 euros pour un chevalier, 200 euros pour un officier, 408 euros pour un commandeur, 927 euros pour une plaque de Grand Croix, selon la Monnaie de Paris) et payer à la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur des droits de chancellerie, à hauteur de 20,28 euros pour un chevalier.

En 1805, Napoléon mettait cependant en place les maisons d’éducation de la légion d’honneur, réservées aux filles de légionnaires. Aujourd’hui, seuls deux internats publics réservés aux filles, petites-filles, arrières petites-filles de légionnaires, remplissent ce rôle: la maison d’éducation des Loges, à Saint-Germain en Laye, et celle de Saint-Denis. C’est la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur qui reçoit et traite les inscriptions.

Partager cet article

Repost0

commentaires