Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 05:58

 

 

 

 

 

L'enquete de la semaine. sf.

 


 

Comment est fabriqué le sucre?

 

 


 

Découvrez comment  en remontant la filière d'un paquet de Beghin-Say, la marque de sucre la plus vendue en France...

 

 

 

 

sucre.jpg

La France compte vingt-cinq sucreries, dont celle de Chevrières (Picardie)

 

 

 

Un Français ingère chaque année 25 kg de sucre. En poudre ou en morceaux, mais aussi dans les produits transformés tels que les glaces ou les sodas. Vous vous demandez d’où provient ce sucre? Eh bien la quasi-totalité est «made in France». L’Outre-mer fournit le sucre préparé à base de canne (10% de la consommation nationale) et la métropole, celui concocté à partir de betterave –c’est le plus consommé, et de loin (90%).

 

Au passage, sachez que seul le sucre de canne, naturellement roux, nécessite un raffinage pour devenir blanc. Le sucre de betteraves est originellement blanc. Comme l’est d’ailleurs la betterave, qui ne ressemble pas à celle que vous consommez en salade: la sucrière est bien plus grosse et de forme conique.


 Découvrez ce diaporama «Sur la route du sucre»


Une agriculture très mécanisée

En France, les 34 millions de tonnes de betteraves transformées chaque année en sucre et en alcool sont récoltées entre la mi-septembre et Noël par 26.000 planteurs, principalement implantés au nord de la Loire. Parmi ces exploitations, il y a celle de Moyvillers (Oise), qui approvisionne la sucrière de Chevrières, l’une des neuf usines du groupe Beghin-Say.

Dans ce champ, il n’y a pas de fourche, mais une seule arracheuse qui parvient à déterrer 400 mètres de bandes de betteraves en moins de cinq minutes. Cette agriculture est en effet très mécanisée et nécessite peu de main-d’œuvre.

La productivité est forte: «En quarante ans, le rendement est passé de 40 à 90 tonnes de betteraves à l’hectare», précise Bertrand du Cray, directeur général délégué du Centre d’études et de documentation du sucre (Cedus). Dans le même temps, la quantité d’engrais utilisée a été divisée par deux.

La France, n°1 mondial du sucre de betteraves

Les betteraves de Moyvillers sont ensuite acheminées à la sucrerie de Chevrières (Picardie) par camion. Les sucreries françaises s’approvisionnent toutes localement, généralement dans des rayons d’une trentaine de kilomètres. Ces betteraves sont testées dès leur arrivée, afin de déterminer leur teneur en sucre. C’est sur cette base que sont rémunérés les agriculteurs.

Les betteraves sont ensuite stockées avant d’être transformées en sucre, ce qui nécessite huit étapes, depuis le lavage jusqu’au séchage. D’abord découpées en forme de frites appelées cossettes, les betteraves sont dirigées dans un grand cylindre rempli d’eau tiède. Peu à peu, cette eau se transforme en jus sucré qui deviendra, après épuration, cristallisation et centrifugation, du sucre.

Une dizaine d’heures suffisent pour obtenir cette poudre d’une parfaite blancheur. Une partie sera conditionnée sous forme de paquets, que vous retrouverez plus tard dans vos rayons. Si le Brésil est le n°1 mondial dans la production de sucre, la France s’impose comme le leader international dans celle de sucre de betteraves.

La filière sucre en France en chiffres

25 sucreries
45.500 salariés
26.000 planteurs de betteraves dans 28 départements
Une production de 5 millions de tonnes de sucre
3,45 milliards d’euros de chiffre d’affaires
1er producteur mondial de sucre de betterave
7e producteur mondial de sucre

 

Partager cet article

Repost0

commentaires