Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 07:47

 

 

 

   L'enquete de la semaine. sf.  Hebdo...

 

 

 

Tous les ans, le carnaval revient pour notre plus grand bonheur. Défilés, déguisements, chars, crêpes et beignets.

 

C'est en général autour du Mardi Gras qu’ils se produisent Il commence le jour de l’Epiphanie et se termine le Mercredi des Cendres. Et se termine à Mardi Gras. Ce jour est d'ailleurs le plus important de cette période.

Sa date change tous les ans car elle dépend de la date de Pâques (qui varie en fonction du cycle de la lune). Il y a exactement 40 jours entre la fin du carnaval et le jour de Pâques ; ce sont les 40 jours de carême.

 

carnaval.01.png

 

 

Mais aujourd’hui :

 

« je vous propose de découvrir le plus renommé d’entre eux  celui de rio….de janeiro

Cette année les défilés du Carnaval de Rio auront lieu: Entre le vendredi 8 et le mercredi

16 février 2013

 

Mais savez-vous vraiment ce qu’est le carnaval de Rio ?

 

 

canaval.02 On fantasme beaucoup sur le carnaval de Rio et ce n’est pas sans raison, seulement une multitude de préjugés et d’idées fausses circulent à son sujet. Bien sûr, vous savez ce qu’est un carnaval, c’est-à-dire une ville animée de partout et des gens déguisés qui paradent et vont de bals en bals.
Je vais vous parler ici du « Carnaval de Rio », ce fameux défilé officiel qui demande une année entière de préparation et qui est l’un des événements le plus retransmis à la télévision avec près de 2 milliards de téléspectateurs, et celui que vous apercevez chaque année dans les médias et qui vous cache bien des choses. Alors Loin du cliché des femmes nues et facile, loin des idées reçues et des aprioris, je vous invite à découvrir ce que l’on entend par « Le Carnaval de Rio »en répondant aux questions communes sur cet événement.

 

Tout d’abord « Le Carnaval de Rio » est un concours, une compétition où il y a des « groupes », des classements et bien sûr un vainqueur, et l’on entend souvent :

« Le carnaval de Rio se passe dans la rue »

En fait le carnaval se déroule dans un « Sambodromo » comprenez un « samba-drome » (comme un hippodrome) c’est à dire une enceinte fermée avec une avenue de 700 mètres de long où les écoles de samba défilent. Cette avenue (Marques de Sapucaí), est bordée de part et d’autre de gradins, tribunes, et places assises où l’on retrouve le public, les médias et des juges.

 

canaval.03

 

Le carnaval de Rio dans l’enceinte du Sambodromo se paye et à vrai dire se paye cher. 

 

« Le carnaval de rio c’est gratuit »

 La fourchette de prix se situe aux alentours de 60 à 1300 euros par soirée, cela dépends de la qualité des places. Il y a différents gradins plus ou moins éloignés de la piste et en hauteur, le confort y est très précaire, c’est rempli de monde et il faut tenir plusieurs heures dans des conditions assez difficiles. Il y a les « frisas » qui sont des groupes de 6 chaises regroupées en petits espaces délimités on y est mieux assis et vous pouvez vous absentez de votre place pour manger ou autre, à votre retour votre place sera bien gardé. Et enfin il y a les « loges » qui sont dans un bâtiment de 3 étages, le long et en bordure de l’avenue de Marques de Sapucaí. Là vous y êtes au frais avec la climatisation, des places moelleuses , des buffets à volonté et un personnel au petit soin qui vous sert boissons, petits fours et même des sushis. On retrouve des loges de petits groupes ainsi que des très grandes loges achetées par des marques et institutions célèbres au Brésil (marque de bière, écoles de samba, grande distribution…).

 

Ci-dessous une vue prise des gradins :

carnaval.04

Ci-dessous une vue à partir des "Frisas" chaises en bord de piste. A droite on peut apercevoir les loges" (tribunes)

 

 

carnaval.05

« Ce sont des équipes, des groupes qui défilent dans le Sambodromo »

 

A vrai dire c’est ce qu’on appelle des écoles de samba et c’est sous cette forme que défilent les « groupes » du carnaval de Rio. Les noms des écoles de samba font généralement référence aux quartiers de Rio de Janeiro : parmi les plus célèbres (Beija-flor, Mangueira, Grande Rio, Vila Isabel, Unidos da Tijuca etc). On a parfois l’impression quand on parle du défilé « des écoles de samba » que ce sont des groupes de petit ou moyen niveau. En fait, tous les groupes qui défilent dans le Sambodromo sontt des écoles de samba. Seules quelques écoles des groupes C, D, E (cf.explication ci-dessous) défilent en dehors du Sambodromo. Après on parle pour les défilés de rue de « Bandes »et de « blocs » qui, si ils grandissent pourront un jour prétendre à devenir des écoles de samba.

carnaval.07

« Les écoles de samba se valent toutes »

 

Les écoles sont regroupées en groupe de différents niveaux :

Les groupes A, B, C, D, E : qui correspondent à plusieurs niveaux de qualité de défilé le groupe A étant le meilleur.

Le groupe spécial qui réunit les plus grandes et les plus belles écoles est celui que vous pouvez voir chaque année dans les médias et qui défile sur 2 jours.

Les groupes juniors qui souvent sont rattachés aux grandes écoles mais dont l’âge des participants ne doit pas dépasser 14 ans. 

« On apprend à danser dans une "école de samba" »

Une école de samba est une structure sociale, elle a ses présidents, ses directeurs, son personnel, sa communauté, ses ateliers et un lieu de répétitions que l’on appelle la « quadra ». Dans cet endroit les percussionnistes et le groupe jouent et répètent et l’on danse pour s’entrainer ou pour le plaisir. Vous pourrez regarder, demander conseil à l’occasion, mais il n’y a pas de cours !

« Il y a des défilés tous les jours de la semaine du carnaval »       

Précisément les défilés commencent toujours le vendredi avec les écoles juniors, le samedi avec les écoles du groupe A, le dimanche et le lundi avec les groupes spéciaux, le mardi avec les écoles du groupe B et pour finir le samedi avec les vainqueurs du carnaval de l’année. Cela fait 6 jours de défilé étalés sur 2 semaines.

« Les écoles défilent comme elles le veulent »

Comme dans toute compétitions, tout est encadré et les règles du défilé et de composition des écoles est très strictes. Il a un règlement qui régit le défilé à tous les niveaux : le temps des défilés (qui varie d’un groupe a l’autre), la composition de l’école, le nombre minimum et maximum de chars admis, le nombre de participant et les instruments de musique autorisés etc.

 Pour vous faire une idée les groupes spéciaux doivent entre autre :

Défiler entre 65 et 82 minutes.

Etre composé d’au moins 200 percussionnistes regroupés et 100 bahianaises regroupées.

Comporter entre 5 et 8 chars allégoriques.

Tous les instruments à vent sont interdits hormis les sifflets des directeurs de batterie.

"Celui qui gagne le carnaval c’est l’école qui fait le plus beau défilé."

Les critères de jugements sont très clairement définis et une série de notes sont attribuées à dix points différents du défilé, par exemples le respect du thème, la musique et les paroles, la cohésion du défilé (si il y a des trous pendant le défilé, des accélérations..), la batterie, certaines personnes du défilé comme les portes drapeaux et les maitres de cérémonie, les costumes et les chars etc. Au final pour faire simple, comme au football les premières et dernières écoles de chaque groupe montent et descendent d’un groupe, ce qui permet au fil des années à une petite école d’accéder à l’honneur ultime de faire partie des groupes spéciaux et de prétendre à gagner un jour le carnaval de Rio de Janeiro.

"On défile gratuitement au carnaval de Rio."

A part une petite partie de la communauté de chaque école de samba à qui l’on prête un costume, chaque participant paye son costume et par ce moyen son « droit » de défiler. Vous pouvez acheter votre costume dans des agences ou auprès de personnes faisant partie de l’école. On trouve des costumes très simples à des prix raisonnables pour les écoles moyennes autour de 50 à 100 euros, jusqu’à des folie à plus de 15000 euros en passant pour les groupes spéciaux avec des « fantaisies »pour les touristes et des personnes pouvant mettre entre 160 et 400 euros.

"Toutes les filles sont nues au carnaval."

Le règlement stipule clairement qu’aucunes parties génitales ne doivent être exposées sous peine de sanctions dans la notation. Bien sur, on a le plaisir de voir se dévoiler de nombreuses formes féminines et masculines, mais les fesses dénudées sont l’exclusivité de certaines danseuses aux sols qui sont les reines, les muses, les danseuses de l’école et de certaines personnes sur les chars. La poitrine reste peu exposée dans l’ensemble, il n’y a pas de seins nus à chaque défilé, mais ils sont tolérés. (Sachez qu’à Rio si on cultive le culte de « la fesse » sur la plage le monokini est lui strictement interdit !).

Mais comme beaucoup de choses aujourd’hui. Le « Carnaval de Rio » devient de plus en plus un business ou plusieurs millions d’euros sont engagés pour les grandes écoles avec certaines écoles qui se retrouvent impliquées dans certains trafics et autre déviances avec ses assassinats et ces pressions inhérentes aux milieux où de grande sommes d’argent rentrent en jeux et où les stars, les personnes riches et influentes récupèrent de plus en plus les places de prestige au sein du défilé. L’accès au défilé et à l’enceinte du Sambodromo pendant les défilés des groupes spéciaux devient pour beaucoup de plus en plus inaccessible et tend à restreindre son accès aux personnes avec un minimum de moyens.
Seulement, « Le carnaval de Rio » est le plus grand défilé allégorique de la planète. L’imagination débordante dans la confection des chars (chars avec des fontaines, des chars humains, des pistes de ski mobile, des éléments animés de plusieurs mètre de haut …) et dans les costumes qui sont pour certains de véritables pièces d’art recouvertes d’un agencement de plumes, de strass, de composition en fil de fer habillé à volonté de mille et une pièces de décoration ou pour certain de composition complètement abstraite ( on a même vu une année un homme volant de la Nasa avec un jet pack !) font de ce défilé une avalanche de création, de surprises, de luxe et d’énergie. En effet rajouté à cela 300 percussionnistes qui font trembler le sol et des dizaines de milliers de spectateurs déchainés qui crient et chantent, vous avez le plus grand évènement allégorique organisé sur la planète, un spectacle à voir une fois au moins dans sa vie !

 


Sur cette mise au point :

A bientôt à Rio de Janeiro et bon carnaval !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires