Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

5 février 2020 3 05 /02 /février /2020 07:55

A l'attention de ma Mémoire........................

( l'essentiel pour préserver sa mémoire)

 

1) Privilégier  son sommeil
La nuit, le cerveau mémorise les informations. Si ce temps d’enregistrement est mis à mal, la mémoire flanche. "Éteindre les écrans deux heures avant de se coucher et créer des rituels favorise l’endormissement. Attention aux somnifères ! Comme le manque de sommeil, ils peuvent altérer la mémoire", prévient le Dr Patrick Lemoine, auteur de "Dormez" (éd. Hachette, 2018). Ils doivent toujours être prescrits par un médecin pour une durée limitée, avec une évaluation des bénéfices et des risques. Autant que possible, misez sur les alternatives naturelles. La verveine, c’est sans modération ! 

 

2) Soigner l’hypertension artérielle, le diabète et le cholestérol 
 

"La bonne santé du système cardio-vasculaire est l’élément le plus important pour prendre soin de sa mémoire", affirme le Pr Marie Sarazin. Le cerveau est très gourmand en oxygène. Il absorbe 20% de celui que nous respirons. L’efficacité du système cardio-vasculaire, qui permet notamment de le nourrir en oxygène, est donc fondamentale pour ses capacités de mémorisation. D’où l’intérêt d’un bon suivi médical et du respect du traitement prescrit. 

3) Contrôler son audition et sa vue 

Rien de tel que la communication pour garder une mémoire performante... Encore faut-il être en capacité physique d’échanger! D’après le neuropsychologue Francis Eustache, "la perte d’audition et l’isolement qu’elle entraîne sont un facteur identifié de déclin cognitif". Préserver ses capacités sensorielles, c’est l’objectif des appareils auditifs bien réglés et des lunettes adaptées. 

4) Vérifier son ordonnance avec son médecin
Certains médicaments peuvent altérer la mémoire. Avec sa vision globale de votre santé et de vos traitements, votre médecin généraliste est la première personne avec qui discuter de troubles de la mémoire. Il pourra modifier votre ordonnance en fonction de vos besoins. 

5) Être à l’affût en cas de baisse de moral 

Soyez indulgent avec vous-même. Si vous traversez une période de mal-être et que les troubles persistent, n’hésitez pas à consulter. La dépression altère la mémoire, mais le plus souvent, les troubles s’envolent quand le moral revient. "En revanche, il faut être attentif à une dépression qui survient sans cause identifiable, nuance le Dr Claire Boutoleau-Bretonnière, responsable neurologie au Centre mémoire du CHU de Nantes. Parfois, ce sont les pertes de mémoire qui engendrent un syndrome dépressif. "

 

• Quand consulter ? 

"Rien ne sert de rester avec des doutes anxiogènes. Dans les faits, si un ami a téléphoné dans la journée pour donner une information à transmettre à votre conjoint et que vous avez omis de la lui dire, pas d’inquiétude. Il a pu y avoir des interférences, cela arrive tout le temps. En revanche, si l’ami rappelle et que vous ne vous souvenez pas d’avoir eu l’information, cela signifie qu’elle n’a pas été encodée. Il faut comprendre pourquoi, donc consulter. Je conseille d’en parler à son médecin traitant, puis, éventuellement de consulter dans une unité spécialisée sur la mémoire à l’hôpital. Ces unités sont idéales car elles sont pluridisciplinaires." 

Source : - Francis Eustache, neuropsychologue, président du conseil scientifique de l’Observatoire B2V des mémoires, directeur Inserm de l’unité de recherche sur la mémoire humaine à Caen. 

Notez : Les informations de ce billet sont transmises & publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ce billet, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

Partager cet article

Repost0

commentaires