Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

2 juin 2019 7 02 /06 /juin /2019 09:52
Le billet du dimanche............

 

 

En ce premier dimanche de juin caniculaire, afin de se détendre un peu à l’ombre du tilleul  profitons-en pour parcourir un petit poème de mon amie Danièle…….

 

 

Un autre monde,

Je partirai quoi qu’on en dise, loin vers une terre inconnue,
Bercée par les vents et la brise qui me pousseront à voguer,
Je partirai pour l’autre monde, celui auquel on ne croit plus,
La où la terre est plus féconde et me permettra d’exister.

Là-haut un vol de goélands, plus près de moi quelques mouettes,
Dans le ciel des nuages blancs, tout semble me faire la fête,
Je ne craindrai pas la tempête, et je mettrai mon cœur à nu ,
Je partirai quoi qu’on en dise, loin vers une terre inconnue.

Je me nourrirai de mes rêves, de ceux qui pour moi sont perdus
Et les larmes sous mes paupières couleront encore un peu plus
Jusqu’à ce qu’Eole les sèche et les tarisse à tout jamais
Bercée par les vents et la brise qui me pousseront à voguer.

Bien sûr votre regard dénonce, la peine qu’en ce jour je vous fais,
N’ayez pourtant aucune haine, dans quelque temps vous m’oublierez,
Vous apprendrez de mon absence que ce qui a été n’est plus,
Je partirai pour l’autre monde, celui auquel on ne croit plus.

Et si jamais dans la tempête mon bateau vient à chavirer
N’ayez alors aucune crainte, Poséidon viendra m’aider
Bercée par le chant des sirènes qui tour à tour vont me guider
Là où la terre est plus féconde et me permettra d’exister.

© Danièle Labranche

Partager cet article

Repost0

commentaires