Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

15 mai 2019 3 15 /05 /mai /2019 06:56

Concours Lépine 2019:

Une inventrice crée l’urinoir féminin, pour plus d’égalité et de sécurité pour les femmes

Pouvoir uriner dans les lieux publics de façon hygiénique et en toute sécurité… comme un homme : c’est l’idée que défend Gina Perier, une architecte française. L’inventrice de 25 ans, qui réside au Danemark, est venue à Paris pour participer au concours Lépine 2019 avec son urinoir féminin mobile Lapee.

 

Son invention se présente sous la forme d’une plateforme surélevée de trois places, directement connectable à un système d’évacuation et qui contient un grand réservoir de 1.100 litres – soit l’équivalent de trois femmes qui urineraient en continu pendant 48 heures.

Visibilité à 360 degrés

« Il n’y a pas de porte mais sa forme en hélices de bateaux apporte assez d’intimité », explique l’inventrice, qui indique aussi avoir voulu assurer aux femmes une certaine sécurité. « L’urinoir (dont les parois sont hautes de 1,65 m) est conçu afin d’éviter un sentiment de vulnérabilité pour les femmes en position accroupie. Les marches à franchir apportent également de la sécurité puisque la femme est en hauteur et a une visibilité à 360 degrés sur ce qui se passe autour d’elle et personne ne peut regarder par-dessus », poursuit-elle

Gina Perier dit avoir voulu apporter de l’égalité dans un domaine qui en manque cruellement. « L’urinoir est le seul objet au monde qui est propre à l’homme et qui, jusqu’ici, n’existe pas en version féminine. Pourquoi ? Un "Ted Talk" récent démarre par la phrase : "vous vous êtes jamais demandé pourquoi les femmes sont toujours dans des files d’attente pour les WC ? Parce que c’est un monde dessiné par les hommes". Une autre réponse est que le pipi des femmes est assez tabou. Elles sont souvent appelées par le terme misogyne de "pisseuses". »

Une solution pour les camps de réfugiés

Elle y voit une solution « gagnant-gagnant ». « Les festivals verront leurs ventes de boissons augmenter si les femmes ne sont plus obligées de se retenir et de restreindre leur consommation. 90 % des files d’attente pour les WC sont uniquement formées de femmes qui ont envie d’uriner. En moyenne, il faut trois minutes par personne pour utiliser un WC une fois à l’intérieur, il suffit de 30 secondes avec un urinoir », calcule-t-elle.

Si son invention est déjà utilisée dans un bar de Copenhague, l’inventrice, associée à un architecte danois, Alexander Egebjerg, aimerait généraliser son usage dans différents « lieux de vulnérabilité » pour les femmes, tels que les festivals, mais aussi les camps de réfugiés et les zones sinistrées. Son invention, qui est en train d’être fabriquée, est aussi durable. En polyéthylène, l’urinoir pour femmes est 100 % recyclable, empilable au transport, et n’utilise pas d’eau.

Partager cet article

Repost0

commentaires