Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 09:14
Le billet du dimanche............

En ce dimanche humide d'avril pourquoi ne pas le passer au fourneau  à concocter une de ces vieilles recettes qui honoraient les tables d’autrefois

Aujourd'hui je vous propose un dessert qui a fait saliver plus d'un roi & reines , je veux parler de la ...

"La tourte aux poires, reine de Versailles (XVIIe siècle, France)"

Vous aurez besoin de : 375 g de pâte brisée, 1,5 kg de poires, 150 g de sucre en poudre, 30 g de pignons, 60 g de raisins secs, 1 citron non traité, 4 pincées de cannelle en poudre, 1 jaune d’œuf

La recette à l’ancienne : Etaler la pâte en deux parties : la première pour en tapisser une tourtière, la seconde pour former le couvercle. Pour la garniture : Mettre les raisins secs à tremper dans de l’eau tiède. Faire confire le zeste d'un citron, coupé finement, dans un sirop préparé dans une petite casserole à partir de 50 g de sucre et 10 cl d’eau. Faire bouillir doucement 10 minutes environ jusqu’à l’obtention d’un mélange encore fluide contenant l’écorce du citron. Éplucher et couper les poires en petits morceaux. Mélanger dans un grand saladier poires, pignons, raisins égouttés, écorce de citron confite, le sucre restant et cannelle. Laisser reposer un quart d’heure.

Préchauffer le four à 200°C. Dans la tourtière garnie de pâte, verser le mélange aux poires. Recouvrir du couvercle étalé en soudant les bords et en badigeonnant le dessus avec le jaune d’œuf délayé dans 1 cuillerée à soupe d’eau. Ménager au centre une cheminée maintenue ouverte par un petit entonnoir en carton. Laisser cuire 1 heure et couvrir la tourte d’une feuille d’aluminium quand elle commence à dorer pour éviter qu’il ne noircisse. Déguster tiède ou frais.

L’astuce pour la mettre au goût du jour : On peut remplacer les pignons par des noisettes torréfiées : elles sont meilleur marché et se marieront très bien avec la poire.

La petite histoire de l’époque ;

Il parait que ……..Louis XIV était un gros mangeur, et pour cause, il avait un vers solitaire ! Il raffolait de fruits et légumes variés, adorait des petits poids et se délectait des poires. Si bien que son jardinier, Jean Baptiste de la Quintinie, en fit planter des dizaines de variétés dans les vergers de Versailles. Alexandre Dumas raconte même qu'à un mousquetaire blessé qui lui fait apporter des poires, le Roi Soleil ordonne qu'on verse une pension.

Partager cet article

Repost0

commentaires