Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

14 avril 2019 7 14 /04 /avril /2019 16:59

Le cochonnet est en danger.............

Le seul fabricant français voit son activité menacée par une chenille et va devoir demander des aides pour les années à venir.La pyrale du buis pourrait devenir le pire cauchemar des joueurs de pétanque. Cette chenille met en effet en péril la fabrication… des cochonnets. Basée dans le Jura, la Tournerie Monneret, seul fabricant français de ces petites boules de bois, craint de voir son approvisionnement local en buis, l’arbre utilisé pour fabriquer le cochonnet, être menacé par cet insecte. La tournerie fabrique près d'1 million de cochonnets par an, ce qui représente 35% de son chiffre d’affaires. Pour cela, elle a besoin de 200 tonnes de buis chaque année, coupées dans un rayon de 50 kilomètres à la ronde. Sauf que la pyrale du buis met en danger ces arbres dans le Jura : elle dévore les feuilles du buis et finit par provoquer la mort de l’arbre. Cette chenille asiatique introduite en France dans les années 2000 et rapidement devenue invasive est présente dans 80 départements français. Jean-Yves Monneret, le patron de la tournerie, se montre alarmiste : "Il n'y aura plus de buis dans le Jura d'ici 5 ou 7 ans", assure-t-il. Pour anticiper cela, la Tournerie Monneret va stocker 500 tonnes de bois dès cette année. Elle va aussi devoir importer du buis d’autres régions pour continuer à produire des cochonnets ces prochaines années. Mais pour cela, elle aura besoin d’argent : elle va solliciter les "syndicats et les professionnels de la filière pour demander des aides". En attendant, les quelque 300.000 licenciés qui pratiquent la pétanque devront donc prendre soin de leurs cochonnets pour les années à venir…

 

Bon Dimanche

Partager cet article

Repost0

commentaires