Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 09:46

 

Les New..............

Le mouvement des gilets jaunes est en fort recul, aussi le gouvernement montre-t-il à nouveau les dents et reprend-il le bâton après avoir dû distribuer des carottes. Pour éviter de trop provoquer, il s’attaque aux chômeurs car, paraît-il, 80 % des Français veulent qu’on serre la vis aux demandeurs d’emploi. Voilà, pour le pouvoir, un bon moyen de se montrer sévère tout en prenant une mesure populaire. Les sanctions seront bien plus dures que celles qui étaient annoncées il y a deux mois. Il faut, en effet, faire des économies, car M. Macron avait promis dans sa campagne électorale d’étendre le droit aux ASSEDIC aux salariés démissionnaires et aux libéraux. Pour finir, cette promesse a été rognée aux trois quarts et, au mieux, elle ne générera que 60.000 nouveaux allocataires. Il faut, néanmoins, la financer, d’autant plus que les ASSEDIC sont encore déficitaires et traînent une dette supérieure à 34 milliards d’euros. Pourtant, la réforme adoptée à la fin de 2017 a permis de redresser la barre.

Désormais, si un chômeur ne se rend pas à un rendez-vous à Pôle emploi, il pourra être sanctionné par un mois de suspension de ses allocations. C’est une peine moins sévère que dans l’ancien système (on risquait deux mois !).

Toutes les autres sanctions ont été alourdies. Si, entre deux rendez-vous, le chômeur n’a pas mis assez d’ardeur à chercher un emploi, le conseiller pourra supprimer pour un mois les allocations à la première infraction, deux mois à la seconde et quatre mois à la troisième. Autrefois, Pôle emploi ne pouvait que suspendre, seul le préfet avait le droit de réduire les allocations. Maintenant, les conseillers chargés d’encadrer les chômeurs seront tout-puissants. Pour prouver sa bonne foi, l’allocataire devra apporter des copies des lettres et des e-mails envoyés. Il ne devra pas avoir postulé pour des emplois qu’il savait d’avance hors de sa portée.

 

Si un chômeur refuse deux offres transmises par Pôle emploi, il sera radié. Jusque-là, les contraintes géographiques jouaient peu, mais la nature du contrat (CDD, CDI) et surtout le montant de la rémunération étaient pris en compte. Vous pouviez refuser d’être payé au SMIC si vous gagniez 6.000 €. Désormais, le chômeur devra accepter ce qu’on lui propose, même en CDI, même en CDD, voire en temps partiel, même payé avec un lance-pierre. Et aussi hors de son champ de compétence, sous prétexte que la formation professionnelle existe. Sans verser dans la caricature, si vous étiez cadre dirigeant d’une entreprise et si vous refusez un poste de plongeur dans un restaurant de 18 h à 2 h du matin, vous ne toucherez plus rien des ASSEDIC ! Comme l’a clamé M. Macron, il suffira désormais de traverser la rue pour trouver un emploi.

 

Les chômeurs qui vont se ressourcer sur les plages de la Dominique existent, mais ils sont marginaux. En revanche, nous connaissons tous quelqu’un qui passe par des boîtes d’intérim, reste chez lui le plus possible, travaille au noir et ne prend un CDD que lorsqu’il doit recharger ses droits. Ce comportement est nuisible et il faut l’éradiquer. Pôle emploi considère que 12 % des chômeurs sont dans cette configuration, les syndicats parlent de 0,4 %. Je crois que 12 % est plus proche de la réalité, mais dans ce chiffre, on trouve beaucoup de personnes déprimées et découragées. Le tour de vis va sans doute ramener des « fainéants » sur le marché de l’emploi, mais il fera aussi beaucoup de dégâts collatéraux. L’avenir nous dira surement le reste…………….

 

Une courte sur le sujet :

" Quelle est la différence entre un fonctionnaire et un chômeur ? Le chômeur a déjà travaillé."

 

Une vraie histoire belge: "Les 90 ans de Tintin"

Il n'existe pas mais n'en est pas moins le Belge le plus célèbre du monde. Le Plat pays a célébré, jeudi, par une multitude d'événements culturels et de clins d'œil, les 90 ans de Tintin, le reporter qu’on n’a jamais vu dans une salle de rédaction.

C'est le 10 janvier 1929 qu'il apparaissait en effet pour la première fois, dans le journal « Le Petit vingtième », embarquant alors en train pour « Le pays des Soviets », sans houppette encore mais déjà avec son fidèle Milou. Le chemin parcouru depuis par le héros créé par Hergé - le Bruxellois Georges Remy de son vrai nom, « Hergé » étant ses initiales inversées - laisse pantois. « Tintin, c'est moi quand j'aimerais être héroïque, parfait... [...] Ce sont mes yeux, mes sens, mes poumons, mes tripes !.... Je crois que je suis seul à pouvoir l'animer, dans le sens de donner une âme », disait de lui Hergé.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires