Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

29 janvier 2019 2 29 /01 /janvier /2019 06:39

Découvrons aujourd'hui cet oiseau migrateur ( surnommé souvent " coucou " )

Huppe fasciée    (Upupa epops)          (Pupue……….).

C’est un petit migrateur qui revient chaque année au printemps et nous quitte en fin d’été. Chez nous, En Gironde , on l’appelle également "la pupue", je ne sais pas si c’est en raison de son cri (houp houp houp) ou bien parce-qu’il peut boucher l’entrée de son nid (dans un trou d’arbre ou de muret) avec de la bouse... (Ce sont deux explications que j’ai entendues dans la région, peut-être pas très scientifiques !)

La Huppe fasciée (Upupa epops) est un très bel oiseau coloré, de la famille des upupidés, qui visite la France d’avril à septembre pour repartir hiverner en Afrique, après. La crête rousse barrée de noir qu’elle porte sur sa tête en fait sa caractéristique principale

Comment reconnaître une Huppe fasciée ?

Comme son l’indique bien, la Huppe fasciée est reconnaissable facilement grâce à sa huppe unique dressée comme un éventail sur sa tête, composée de plumes rousses et noires, et qu’elle peut déployer ou non. Cet oiseau possède également un bec caractéristique, long de 5 à 6 cm, légèrement recourbé. Son corps est recouvert de couleurs variées, du jaune à l’orangé. La Huppe fasciée a une queue noire, légèrement arrondie, avec une bande blanche. Son vol ressemble davantage à celui d’un papillon qu’à celui d’un oiseau. Il est puissant, ondulant, avec des battements d’ailes lents.

Cris et chant de la Huppe fasciée

La Huppe fasciée possède un cri sourd typique composé de trois syllabes qui s’entend de très loin. Il est d’ailleurs plus facile d’entendre cet oiseau que de le voir car il est assez craintif.

L'habitat de la Huppe fasciée

Le bocage, constitué de haies, de grands arbres et de prairies, est l’habitat privilégié de la Huppe fasciée. On la trouve aussi dans les vergers où elle construit parfois son nid dans les arbres fruitiers, tout comme dans les murs de bâtiments abandonnés. La Huppe fasciée fréquente aussi les parcs, les jardins et tous les lieux où l’herbe rase est présente.

Alimentation de la Huppe fasciée

L’alimentation principale de la Huppe fasciée est composée de larves de coléoptères, de gros insectes comme les sauterelles, les criquets, les papillons, les mouches, les araignées ou encore de limaces qu’elle capture en picorant le sol. Elle trouve les larves dans les écorces des arbres ou dans l’herbe où elle plonge son long bec par à-coups.

Reproduction de la Huppe fasciée

La période de reproduction de la Huppe fasciée est le théâtre de parades nuptiales composées de vols poursuites, d’offrandes de nourriture et de chants utilisés par les mâles pour charmer les femelles. Il suffit d’une simple fissure dans un arbre ou dans un mur à cet oiseau pour construire son nid. La Huppe fasciée y pond de 5 à 7 œufs entre avril et juin, que la femelle couve seule pendant 18 jours. La huppe caractéristique de cet oiseau apparaît chez les petits au cours de leur deuxième semaine. Ils sont prêts à quitter le nid au bout de 3 à 4 semaines. La Huppe fasciée n’a qu’une seule couvée par an.

La Huppe fasciée est-elle utile ou nuisible au jardin ?

La Huppe fasciée arpente les pelouses des parcs et des jardins pour y trouver des larves, des vers et des insectes dont elle se nourrit. Elle rend donc un grand service au jardinier en débarrassant son potager et ses plantations des insectes et de leurs larves. La Huppe fasciée est aussi capable de capturer les chenilles processionnaires, véritables fléaux dans un jardin.

Partager cet article

Repost0

commentaires