Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

23 janvier 2019 3 23 /01 /janvier /2019 10:31

 

Vous adorez les laitages yaourts, crèmes diverses ect ...peut-être aussi les petits suisse ( ou vos enfants ) quoi qu'il n'y ai pas d'âge pour en manger ! et bien  savez-vous d'où vient ce nom de "Petit-suisse " ?

Le petit suisse

L’origine de ce produit est sinueuse. A partir de 1828, une laiterie de Gournay-en-Bray (Seine-Maritime) commercialise le bondon, un fromage non salé et crémeux, emballé dans du papier paraffiné. Vers le milieu du XIXe siècle, un employé natif du canton de Vaud, en Suisse, travaille dans la fromagerie voisine de Villers-sur-Auchy (Oise). Cet Helvète est nostalgique du heine, un fromage blanc crémeux fabriqué chez lui. Il utilise son savoir-faire pour améliorer la recette normande : dé-li-cieux !

Le petit-suisse normand

La mère Hérould, propriétaire de la fromagerie, fleure le bon coup. Elle s’associe en 1852 à l’industriel Charles Gervais pour lancer ce… « Petit suisse » ! On invite des maîtres-fromagers de Suisse pour fabriquer la nouvelle spécialité à Ferrières-en-Bray (Seine-Maritime). Sur l’emballage, le petit-suisse est définitivement devenu normand, natif du pays de Bray !

 

Et le yaourt ?

 

Il y a au moins quatre millénaires, dans les steppes mongoles, les nomades transportent leur lait dans des outres en peau de brebis ou de chèvre. Les historiens pensent qu’à force d’être ballotté sur le dos d’un buffle, le lait a été chauffé et brassé, et s’est mis à produire, au contact de deux bactéries, le premier yaourt (d’un verbe turc signifiant «épaissir ») de l’Histoire. Il faut attendre 1905 pour que le biologiste bulgare Grigorov identifie la bactérie responsable de l’acidité : Lactobacillus bulgaricus. Le yaourt est alors commercialisé… comme un produit bulgare !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires