Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 06:12

Irma, Matthew, Katrina, Sandy…

Savez-vous d’où viennent les noms des tempêtes ?

Vous ne vous êtes jamais demandé qui baptisait les tempêtes, et comment ? Découvrez ici l’origine des noms donnés à ces phénomènes dévastateurs.

Troncs arrachés, maisons soufflées, eaux déchaînées... Si les tempêtes tropicales, cyclones et ouragans répandent la désolation sur leur passage, pourquoi les humaniser en leur donnant des noms de personne ? L'idée pour l'Europe revient à une étudiante de l'université de Berlin nommée Karla Wege, rapporte le site Ça m'intéresse. Elle l'a proposé en 1954 pour vulgariser ces phénomènes météorologiques.

Les Américains, toujours en avance, avaient commencé pendant la Seconde guerre mondiale. De manière moins officielle, explique L'Obs, les militaires outre-Atlantique donnaient en effet aux tempêtes le nom de leurs compagnes. C'était jusqu'à ce que les féministes s'en mêlent en 1979. Elles ont obtenu du Centre national des ouragans (NHC) qu'il établisse une liste alternant entre noms féminins et masculins.

Des noms qui changent peu

Désormais, une liste est établie chaque année et les noms des tempêtes suivent l'ordre alphabétique. Le nom de la première de l'année commence par A, celui de la deuxième par B, etc. Les lettres Q, U, X, Y et Z, qui concernent peu de noms, sont évincées de la liste. Tous les 6 ans, on réutilise les mêmes noms, en retirant ceux des phénomènes les plus meurtriers. Matthew, par exemple, aurait dû s'appeler Mitch : ce dernier avait fait plus de 19 000 morts en 1998.Pour contrer la monotonie de ce fonctionnement, l’Institut de Météorologie de Berlin permet depuis 2002 d'"acheter sa tempête". Pour 199 euros, vous pourrez en effet baptiser la dépression de votre choix ! Cependant, si l'Institut juge votre nom inadéquat, il s'autorise à l'ignorer. Par exemple, vous ne pouvez pas lui donner un nom de famille ni la nommer selon une marque, et vous devez respecter la liste alphabétique.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires