Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

 

AnglaisAnglaisespañolItalianodeutschPortuguês Côté Denne Oversæt til danskOversatt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska

 

Il est tres ... Exactement

 

 

 

             

 

 

Quel. Temps fait-il   

Aujourd'hui

        "Chez  Papy" 

 

                                        

Meteo Libourne

 

041 meteo . 

 

       

A L'affiche..

 

La culture Ne s'hérite pa, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

           

    La

Sélection musicale

Du jour   

 

 

 

 

 

 

 

 

Actu du jour...

​​

Couleurs de saisons

    Côté nature

 

P2106744.cmpb

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Articles Récents

  • Santé; " Problèmes de genoux ?"
    Voici comment soulager la douleur au genou À cause du vieillissement, de l’activité physique intense, de certains traumatismes ou de maladies inflammatoires, nos articulations, notamment celles de nos genoux, peuvent devenir enflées, douloureuses et rigides....
  • Du côté nature..........
    Des descriptions incandescentes L'automne nous offre de magnifiques spectacles : des arbres empanachés de rousseurs et de lumières, des nuances chaleureuses... Le philosophe Henry D. Thoreau nous invite dans son livre à observer cette nature automnale...
  • Au secours la TNT va disparaître !
    Depuis Début octobre, de nombreuses chaînes de la TNT via le râteau antenne vont disparaître . Pourquoi ? Et surtout, peut-on les retrouver ? Depuis le 3 octobre, et ce jusqu’au mois de juin 2019, pas moins de 13 opérations techniques pourraient avoir...
  • Magnifique ! "Tout va très bien.............
    La semaine en images vue par nos dessinateurs............... Pour moi 2ième catégorie.. Allez! bon dimanche..............
  • Tout sur la petite culotte........
    Secrets & Étymologie sur la petite culotte ! La petite culotte est très appréciée des femmes car c'est un sous-vêtement simple, confortable et potentiellement affriolant. Mais que savez-vous vraiment sur cet accessoire vestimentaire ? Voyons toutes ces...
  • Le saviez-vous ?
    Dans la c atégorie: Expressions & proverbes d'autrefois "Cuit de jeudi" Se dit d’une chose sur laquelle il est trop tard pour revenir, d’une faute qu’il n’est plus temps de réparer Cuisson du pain. Enluminure extraite du Recueil sur la santé, manuscrit...
  • Une avancée progressiste...............
    Arabie saoudite : " les femmes auront un volant qui ne fonctionne pas à côté de celui de leur mari" Après de nombreuses manifestations silencieuses dans le cadre domestique menées par les femmes, le gouvernement composé d’hommes avec des barbes et beaucoup...
  • Prouesse Horlogère................
    « Prenez votre temps » : telle est la devise de D.W.Y.T , acronyme de Do Waste Your Time. Dans un monde où tout va trop vite, D.W.Y.T nous rappelle de ralentir avec ses montres en bois « eco-friendly » . Une magnifique collection alliant exigence, technicité...

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 09:29

Connaissiez-vous L’île des Faisans ?

et Saviez-vous quelle est Française six mois par an

 

Conséquences de plusieurs traités passés entre la France et l’Espagne, l’île des Faisans, petite île fluviale du Pays basque, située sur la frontière, change de nationalité tous les six mois, entraînant une légère modification de la surface nationale.

Lorsque l’on passe la frontière franco-espagnole, marquée par la rivière Bidassoa, entre Hendaye et Irun, on distingue quelques îlots dans l’estuaire. Difficile d’imaginer que parmi ce chapelet de petites îles boisées inhabitées, se trouve le plus petit condominium au monde ! L’île des Faisans, 3 000 m², appartient en effet à la France et à l’Espagne. Plus précisément, elle est gérée par l’Espagne du 1er février au 31 juillet, et repasse sous législation française entre le 1er août et le 31 janvier de l’année suivante, déplaçant ainsi légèrement les frontières des deux pays.

Interdit au public – le territoire a été placé sous l’autorité des forces armées des pays respectifs – ce petit lopin de terre boisé est officiellement dirigé par deux vice-rois, qui sont le commandant de la Marine nationale à Bordeaux côté français, et son homologue basé à Saint-Sébastien côté espagnol. Si la passation se fait le plus souvent par notes diplomatiques, elle se déroule bien tous les six mois depuis plus de 160 ans.

Passation de pouvoir, le 1er février 2012, entre le capitaine de frégate Boris Solin et son homologue espagnol Jaime de la Puente Mora-Figueroa. (Photo : Armada Espanola/DR)

« Le traité de Bayonne de 1856 entre la France et l’Espagne, qui règle les tensions de navigation et de pêche entre les deux rives, place la frontière dans le canal principal de la Bidassoa, à partir d’Endarlatza (Navarre), à 13 km de l’embouchure, et fait de l’île des Faisans un condominium franco-espagnol », explique Pedro Sanchez-Blanco, historien espagnol et Hendayais d’adoption.

« Ce texte s’inscrit peu de temps avant les festivités du bicentenaire du traité des Pyrénées, passé entre Louis XIV et Philippe IV d’Espagne. La célébration de cet événement entre le Second Empire français et le Royaume d’Espagne, porté notamment par l’Impératrice Eugénie, d’origine espagnole, entraîne l’inauguration d’une stèle commémorative en 1859, encore visible aujourd’hui depuis la rive. »

  

Conséquences de plusieurs traités passés entre la France et l’Espagne, l’île des Faisans, petite île fluviale du Pays basque, située sur la frontière, change de nationalité tous les six mois, entraînant une légère modification de la surface nationale.

Un échange au milieu du fleuve

Avant la venue des couples impériaux et royaux en 1856, pour l’inauguration de cette stèle, la petite île des Faisans a vu passer au fil des siècles sur son sol ou à son large de nombreuses têtes couronnées. Il faut dire que le contrôle de l’estuaire de la Bidossoa est un enjeu stratégique dès le Moyen-Âge, car il permet l’accès à l’océan Atlantique : cela entraîne des tensions de part et d’autre de cette frontière, et des rivalités entre la place fortifiée de Fontarabie côté espagnol, et le village d’Hendaye, côté français.

Tableau du peintre Jacques Laumosnier, représentant l’entrevue de Louis XIV et de Philippe IV d’Espagne sur l’île des Faisans en 1659. On distingue la fille de Philippe IV, future reine de France, derrière lui. (Photo : Sir Gawain/Wikicommons)

« En 1526, François Ier est libéré par l’Empereur Charles Quint de sa prison madrilène en échange de deux des enfants du roi de France. L’échange a lieu au milieu du fleuve, entre deux barques, au niveau du guet, à quelques dizaines de mètres de l’île des Faisans. Quatre ans plus tard, deux barques se croisent de nouveau au milieu de la Bidassoa : celle qui se dirige vers l’Espagne amène la rançon – 500 000 écus d’or, l’autre ramène les deux enfants de François Ier »,raconte Pedro Sanchez-Blanco. En 1615, a lieu au même endroit l’échange entre l’Infante Anne d’Autriche, fille de Philippe III d’Espagne, qui va épouser Louis XIII, et Élisabeth de Bourbon, fille d’Henri IV, qui doit se marier, elle, avec le prince des Asturies.

Une ligne imaginaire

Mais c’est à partir de 1659 que l’île des Faisans entre dans la grande histoire ! « À cette époque, les royaumes de France et d’Espagne, usés par deux siècles de rivalités et de guerres, décident de faire la paix, précise l’ancien professeur à l’université de Saint-Sébastien. Pour discuter des modalités, les diplomates des deux nations choisissent, comme il en est coutume, un endroit aux confins des deux pays. Le lieu choisi est donc cette petite île, neutre car située sur la frontière, au milieu de la Bidassoa. »

« L’îlot est donc divisé symétriquement en deux par une ligne imaginaire, sur laquelle sont construites les structures devant recevoir les délégations. Même la table des négociations se trouve sur cette ligne, afin que les ministres agissent chacun sur leurs terres ! »

Tableau de l’artiste Gérard Blot représentant l’arrivée d’Anne d’Autriche, mère de Louis XIV et de Philippe IV d’Espagne sur l’île des Faisans, rebaptisée pour l’occasion île de la Conférence. (Photo : Sir Gawain/Wikicommons)

Entre août et novembre 1656, les réunions se succèdent, entre le cardinal de Mazarin, Premier ministre de Louis XIV, et don Luis de Haro, Premier ministre de Philippe IV d’Espagne. Ces négociations aboutissent à la signature du traité des Pyrénées et à l’élaboration des termes du mariage entre l’Infante Marie-Thérèse et le jeune roi français. Quelques mois plus tard, les diplomates font place aux rois : Louis XIV rencontre Philippe IV sur l’île des Faisans.

« Le 5 juin 1660, le roi de France rencontre son homologue espagnol, mais chacun reste de son côté de la ligne imaginaire, pour prêter serment et promettre de respecter le nouveau traité. Louis XIV reçoit alors son épouse, avec qui il est marié officiellement depuis deux jours. L’union a été célébrée à Fontarabie, côté espagnol, par procuration, puisque le roi de France ne peut quitter son royaume », poursuit l’historien. Le 11 juin, l’union des deux époux est bénie en l’église de Saint-Jean-de-Luz.

La stèle célébrant le bicentenaire du traité des Pyrénées, inauguré par l’impératrice Eugénie et la reine Isabelle II d’Espagne, en 1659. (Photo : Gautier Demouveaux)

Avec ce mariage, Louis XIV reçoit en dote les provinces du Roussillon et de l’Artois, une partie du duché de Lorraine et plusieurs places fortes, jusque-là propriétés des Habsbourg. L’une des clauses du traité prévoit également que l’infante renoncerait à ses droits sur la couronne d’Espagne, en échange de 500 000 écus payés par Madrid.

Une île à l’état sauvage

Concernant l’île, elle retombe peu à peu dans l’oubli. Les constructions mises en place pour la négociation du traité, dont on peut imaginer le faste grâce aux tableaux des artistes de l’époque, furent démontées, et l’île a peu à peu retrouvé son état sauvage. Jusqu’à la visite éphémère, deux cents ans plus tard, de l’impératrice Eugénie et de la reine d’Espagne Isabelle II, afin de célébrer le traité des Pyrénées.

Don Luis de Haro, Premier ministre de la Philippe IV d’Espagne (à gauche), et le cardinal de Mazarin, Premier ministre de Louis XIV (à droite), ont été chargés des négociations du mariage et du traité de paix entre l’Infante d’Espagne et le roi de France. (Photo : Andreas Praefcke/Wikicommons)

Aujourd’hui, l’île des Faisans reçoit parfois des visiteurs, lors des journées du patrimoine. Et exceptionnellement des officiels, pour le transfert de pouvoir entre les vice-rois, comme le 1er février 2012, avec le capitaine de frégate Boris Solin et son homologue espagnol Jaime de la Puente Mora-Figueroa.

Partager cet article

Repost 0

commentaires