Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 07:00

Devinez la durée « normale » d’un rapport sexuel ?"

Dans cette étude scientifique c'est sans ! C'est-à-dire de la pénétration jusqu'à l'éjaculation. À titre indicatif, les lapins font cela en quelques dixièmes de seconde mais, les rongeurs recommencent plusieurs fois par jour. Quant à l'utilité de cette expérience réalisée sur 4 semaines elle ne paraît pas évidente. Sauf peut-être pour les voyeurs qui aiment regarder dans la chambre à coucher du voisin. Alors, pourquoi en parler et publier un texte finalement assez racoleur, me direz-vous. Eh bien, dans un but purement informatif, pour se détendre un peu, mais aussi parce que ce texte contient des révélations assez inattendues.

Bien entendu, pour préserver l'insoutenable suspense et faire durer le plaisir, vous ne saurez pas tout de suite la durée moyenne de l'acte. Toutefois, je vais quand même vous donner quelques indications. D'abord, que c'est les couples turcs qui sont les plus pressés, avec 3,7 minutes en moyenne. Ensuite, que les personnes âgées ont la relation sexuelle la plus courte. Mais ça je n'y crois pas, encore un fake news pour stigmatiser les vieux.

Malheureusement, pour une obscure raison cette expérience ne concerne pas la France. Notre réputation d'être les champions du monde lorsqu'il s'agit de s'envoyer en l'air en prend un sacré coup. Sans doute de la jalousie. Sinon, pourquoi tester seulement les Pays-Bas, l'Espagne, le Royaume-Uni les États-Unis et la Turquie.

Donc, 500 couples ont accepté de se chronométrer à partir du moment "M" jusqu'à l'aboutissement de leurs efforts, pour faire avancer la recherche. Mais rien ne prouve la totale sincérité des volontaires sélectionnés. Tout le monde sait que l'ego narcissique des êtres humains a une fâcheuse tendance à l'exagération. D'ailleurs, comment croire que "la durée de latence de l’éjaculation intra vaginale" peut dans certains cas durer 44 minutes. Là nous entrons dans le domaine du paranormal, ou alors... 

Ce couple a été victime du "Pénis captivus" ou si vous préférez ils sont restés collés dans une position que je vous laisse imaginer. Mais rassurons-nous, d'après le site Psychologie.com la "bête à deux dos" n'est qu'un "préjugé" sans fondement. Par contre, la durée du rapport le plus court était de 33 secondes. 

Le moment est venu de révéler le chiffre de la durée moyenne de l'acte, "(médiane en fait, techniquement)". Il est de 5,4 minutes.

Mais pourquoi tant de va-et-vient avant le résultat que vous connaissez

Les chercheurs ont une explication... 

"Le début d’une réponse peut être fourni par la forme du pénis. En 2003, des chercheurs ont montré – à l’aide de vagins et de pénis artificiels, ainsi que de sirop de maïs pour faire office de sperme – que la crête qui entoure la tête du pénis éloignait le sirop qui préexistait dans le vagin.

Cette expérience montre que les mouvements répétés de l’homme pourraient avoir pour objectif d’éloigner le sperme laissé par d’autres hommes, et ainsi de s’assurer, au moment de l’éjaculation, que ses petits nageurs auront les meilleures chances d’atteindre l’ovule les premiers. Ce phénomène pourrait d’ailleurs expliquer pourquoi l’homme éprouve de la douleur lorsqu’il poursuit ces mouvements après l’éjaculation : il risquerait alors d’évacuer son propre sperme".

La prochaine fois sous la couette, oublions ces chiffres, place au romantisme.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires