Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 07:09

La chance sourit aux audacieux 

 

Explication...........

Dans les moments difficiles, quand il est l’heure de faire des choix importants, les grands auteurs sont toujours là pour nous donner un coup de pouce.

Vous n’êtes pas d’accord ? Mais si, souvenez-vous ! Une belle occasion se présente à vous. Vous voulez briller. Mais il faut prendre un risque… Il y a danger et vous hésitez. Que faire ?

Vous vous dîtes alors : « Hé ! La chance sourit aux audacieux ! ».

Exalté, vous foncez vers le danger comme le plus valeureux des guerriers. Et vous échouez lamentablement. Pourquoi ?

Parce que vous n’aviez pas compris ce que voulait dire le grand poète latin Virgile  (70 – 19 av. J.-C). Ce n’est pas grave.

Vous allez le savoir pour le reste de votre vie !

Ma source.........

 

 

Je me suis inspiré pour cet article de « Citations historiques expliquées » de Jean-Paul Roig. Un seul conseil : le lire !

 

La chance sourit aux audacieux. Ce vers est tiré d’une des œuvres majeures de l’Histoire, aujourd’hui oubliée…

Cette œuvre, c’est l’Énéide, la grande épopée de Virgile. Une épopée est un long récit qui cherche à exalter la fierté d’appartenir à sa patrie. Pour atteindre son but, elle relate les exploits légendaires d’un héros.

L’Énéide conte les aventures d’Énée, un prince de la ville de Troie, détruite par les Grecs. Après de nombreuses aventures, il finit par s’installer dans la région de Rome et fonder le peuple romain.

Alors, la chance a-t-elle souri à l’audacieux Énée ? Sa témérité lui a-t-elle permis de fonder le plus grand empire de l’Antiquité ?

La chance sourit aux audacieux, ou pas ? Et bien, la réponse est non !

Virgile emploie cette formule avec ironie ! Dans l’Énéide, elle est prononcée par Turnus, un général téméraire et imprudent. Énée finit par le tuer dans un combat singulier. Virgile souhaitait ainsi rendre hommage aux stratèges calmes et réfléchis.

Les Romains valorisaient en effet la constance et la gravité. Contrairement à son adversaire, Énée est un homme mesuré. Voilà pourquoi il triomphe.

Virgile fait l’éloge indirect d’Auguste, le premier empereur romain. Pour accéder au pouvoir, Auguste, avait battu Marc-Antoine, le plus célèbre général de Jules César. La prudence avait donc triomphé de l’audace.

Il faudrait donc dire comme Louis Pasteur que « la chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés. »

Parfois, c’est vrai, la chance sourit à l’audace. À l’été 1792, la Révolution française est menacée. La coalition militaire des armées autrichienne et prussienne multiplie les victoires sur le territoire national. Elle s’approche de Paris. Mais les Français vont réussir à retourner la situation.

Le 2 septembre 1792, le révolutionnaire français Georges Jacques Danton déclare, dans un discours resté mémorable :

« Pour les vaincre, messieurs, il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et la France est sauvée. »

Le 20 septembre suivant, la France remporte une première victoire à Valmy. Audacieux, la chance leur a souri.

Partager cet article

Repost0

commentaires