Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 06:54

Colle nouvelle génération, tissu aéré :

"les spécificités des nouveaux dossards du Tour"

Pour la 104e édition du Tour de France, les 198 coureurs portent un dossard conçu spécifiquement pour la compétition.

C'est un détail qui a son importance. Porté par tous les coureurs de la Grande Boucle, le dossard (185x165 millimètres, situé en bas du maillot des sportifs) revêt d'une importance certaine. «Ils sont primordiaux pour l'identification par les commissaires de course, pour les commentateurs, pour l'identification lors des chronométrages (ligne d'arrivée, sprint...)», affirme à ce titre Thierry Gouvenou, ancien cycliste professionnel et actuel directeur technique des épreuves de Amaury Sport Organisation (ASO, l'organisateur du Tour).

Une matière plus agréable pour les athlètes

Pour cette édition 2017, la direction du Tour a signé un nouveau partenariat avec Bostik (spécialiste mondial des colles intelligentes «smart adhésives»). L'objectif: apporter l'expertise de la marque aux besoins des coureurs en termes de confort. Ainsi, dans cette perspective, les scientifiques de l'entité ont élaboré une nouvelle colle permettant l'utilisation d'un tissu en matière plus aérée, plus légère, plus souple et avec un meilleur maintien en course.

«La colle élaborée est mieux adaptée aux nouvelles caractéristiques des maillots.»

Pour ce faire, une année de travail a été nécessaire afin de mettre au point un dossard répondant aux exigences de la course (résistance au vent, à la pluie, à la transpiration). Un résultat largement positif aux yeux de M. Gouvenou: «La colle élaborée est mieux adaptée aux nouvelles caractéristiques des maillots. La recherche est permanente car les matériaux des maillots évoluent constamment. C'est une réelle avancée et nous saluons vivement le travail des chercheurs de Bostik qui vont poursuivre le travail engagé.» Jérémie Peyras, business developer de l'entité, évoque ainsi «une colle sans solvant de nouvelle génération amenée à évoluer pour accompagner l'évolution technique des maillots.»

14.652 dossards fournis chaque édition

«Avec ces nouveaux dossards qui sont très minces, la régulation de la température est meilleure.»

Du côté des acteurs directement impliqués sur le terrain, à savoir les coureurs, la tonalité est similaire. Samuel Dumoulin (remplaçant de l'équipe AG2R, ) avoue à ce titre sa satisfaction: «Les nouveaux dossards sont plus adhésifs (…) Avec ces nouveaux dossards qui sont très minces, la régulation de la température est meilleure. Avant on mettait une dizaine d'épingles, maintenant on en met plus que 3 par habitude mais je pense que bientôt on en mettra plus.»

Avant chaque édition, environ 15.000 dossards (14.652 précisément) sont fournis aux coureurs du Tour de France. Reste à attendre le 23 juillet et l'arrivée sur les Champs-Elysées pour connaître l'avis des cyclistes concernant cette «nouvelle technologie». Selon les premières impressions, seule l'équipe Data (dans laquelle figure Mark Cavendish) a quelques difficultés (problèmes d'adhésion avec le maillot). Durant l'histoire de la Grande Boucle, les dossards ont été l'objet de quelques tumultes. Après la découverte du virus du sida (dans les années 80), l'organisation avait privilégié l'arrêt des épingles qui servaient alors à accrocher les maillots, ces dernières étaient en effet récupérées pour la course suivante (avec le risque encouru et au nom du principe de précaution, l'organisation a arrêté ce système). Une recommandation pas forcément suivie, certains cyclistes recourant encore aux épingles suivant la qualité de leur maillot.

Partager cet article

Repost0

commentaires