Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog De Papy-Bougnat

  • Papy-bougnat
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine
Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour !
Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule 
Bonne route & merci pour votre visite
  • De moi. retraité, passionné, curieux, gourmet, vivant au vert en Aquitaine Signe particulier : « Ayant attrapé tout jeune la maladie bleue et pas guéri à ce jour ! Dans ce blog vous trouverez un peu de vérité, beaucoup de passion, et quelques coups de gueule Bonne route & merci pour votre visite

Traducteur/Translate/übersetzen/Traducir.

Traducteur Google “translate”

 

 

 

Il est très ... Exactement

 

 

 

             

Le petit dernier

 

A L'affiche..

La culture Ne s'hérite pas, Elle se conquiert. 

[André Malraux]

********** 

 

Actu du jour...

 

 Passion Palombe

palombe-.08.07.JPG

A chacun sa toile

P7316215

Urgent!

 Cherche Bénévoles

Pour

  Restaurer Cabane ..

P4065929     

 

Attention ! Passion Palombe...

1ier.nov.2010--12-.JPG 

 

 

C'est ici que ça se passe ............

Au mois d'octobre de chaque Année

 

IMGP0227.jpg

Tient ! 

IL y a une Palombière par ici .........?

m.1.pylone.jpg

privilège

 

 

 
 

 .         

1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 06:31

France Télévisions a équilibré ses comptes en 2016. Un bel exploit qui prouve que la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte ainsi que sa tutelle l'Etat français n'ont pas fait d'erreur ni dans les prévisions de budget ni dans leur exécution l'an dernier. France Télévisions dégage donc en 2016 un résultat d'exploitation de 8,8 millions, positif depuis la première fois depuis 2012, soit 38,9 millions d'euros de mieux qu'en 2015. Et il y a derrière ce chiffre de vraies améliorations : une petite baisse des effectifs (de 92 équivalents temps plein par rapport à 2015 sur quelque 10.000 salariés) et de la masse salariale, une baisse des charges et une petite augmentation des ressources publicitaires. Elles atteignent, en 2016, 345 millions d'euros, en hausse de 13 millions notamment grâce aux activités du numérique. Mais ce bilan équilibré masque quelques réalités nettement moins brillantes sur la situation de notre télévision publique.

Car France Télévisions coûte de plus en plus cher aux Français. Une bonne partie de l'amélioration des comptes 2016 tient en effet, non pas aux économies ou au surcroît de recettes, mais à un énième coup de pouce de l'Etat qui a encore gonflé sa dotation en 2016 de 26 millions d'euros. Sur près de dix ans, l'enveloppe consentie par l'Etat, c'est-à-dire par les Français, à leur télévision publique explose. En 2007, l'Etat versait 1,2 milliard d'euros à France Télévisions : la puissance publique lui apporte aujourd'hui plus de 2,5 milliards d'euros, soit plus du double. Or, sur la même période, entre 2007 et 2016, l'audience de France Télévisions s'est dangereusement érodée.

Le groupe affichait en 2007, toutes chaînes confondues, 36% de part d'audience en moyenne sur douze mois : une audience tombée à 28,6% l'an dernier, soit 7,4 points en moins. France Télévisions diffuse pourtant depuis 2007 trois chaînes supplémentaires : France 4, France O et France Info, mais elle fait face à une concurrence qui s'est élargie à 25 chaînes avec la deuxième vague de la TNT. Cette double évolution, baisse de l'audience et hausse de la dotation d'Etat, fait exploser le coût du point d'audience de la télévision publique en France. En 2007, un point d'audience de France Télévisions coûtait à l'Etat 33.300 euros (lorsqu'on divise la dotation publique annuelle par la moyenne d'audience de France Télévisions sur l'année concernée). Ce même point d'audience approche en 2016 la barre des 100.000 euros. Il a triplé !

Principale cause, la suppression de la publicité après 20 h sous Sarkozy en 2009 qui continue de peser très lourd dans l'exploitation de la chaîne. Ce coup de massue s'accompagne d'une irrésistible dérive des coûts et des audiences au fil des ans. Il faut donc y regarder à deux fois avant de se réjouir de l'équilibre des comptes 2016 de France Télévisions…

Partager cet article

Repost0

commentaires